AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
le forum est enfin ouvert, rejoignez nous ! on vous attend avec impatience.
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures.
mais aussi de laisser une trace sur bazzart pour qu'on soit toujours au top.

Partagez | 
 

 I'm a bad ass, bitch ¤ ft. Alexia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »

MessageSujet: I'm a bad ass, bitch ¤ ft. Alexia   Dim 20 Avr - 12:42

If you wanna know something you better have to search for it by yourself.
Don't mess with the best, 'cause the best don't mess ♡
Installée sur l'une des tables de la cour, toute ma concentration était accaparée par ce projet que j'avais sous les yeux. Mon ordinateur portable était ouvert en face de moi sur le projet keynote que je preparais, des bouquins et des feuilles s'étalaient sur l'espace restant de la table. Là, à ce moment même, j'étais la Dolce bosseuse. L'un de mes professeurs nous avait confié un travail plus que minutieux. Je devais réaliser une étude complète sur le mode de fonctionnement du système nerveux. Je devais avouer que j'avais un avantage sur mes camarades : j'apprenais beaucoup au cabinet avec mon patron. Ce stage que j'avais trouvé en début d'année 2014 sans aucun piston de mes parents s'avérait réellement enrichissant. La théorie, c'est bien mais rien ne vaut la pratique. Mon employeur était de plus, très agréable et professionnel. Lorsque je lui avais touché deux mots à propos de mon devoir, il m'avait de suite proposé d'y jeter un coup d’œil une fois que je jugerai l'avoir terminé. Quelque chose me dit que cela ne devrait plus tarder. En tout cas, je le remerciais pour ça car la bonne note était assurée. Lorsqu'on me croise en soirée les vendredis ou samedis soirs, on n'imagine pas l'élève studieuse soucieuse de ses études plus que n'importe autre chose mais le fait est que c'est ce que je suis. Je suis une jeune femme, studieuse et soucieuse d'avoir mon diplôme parce que mes ambitions font que je souhaite faire de grandes choses. La réalité de la vie fait que de nos jours, on ne fait pas de grandes choses sans diplôme à part pour quelques exceptions. Penelope, une des filles qui trainent avec moi à la fac m'avait proposer de l'aide mais elle m'embêtait plus qu'autre chose. C'était une cruche qui ne comprenait pas la moitié de ce que je tapais. Je bus une gorgée de mon Liption Ice Tea et passai une main dans mes longs cheveux détachés tout en jetant un regard minutieux sur le résultat final de mon projet. Je ne voudrais surtout pas manquer un détail qui ferait la différence. Finalement, cela me semble bon. De toutes façons, je me rassure en me rappelant que mon chef de stage a promis de regarder tout ça. Certes, je n'aime pas tellement recevoir d'aide mais je sais également saisir une opportunité lorsque j'en vois une. Puis, ce travail m'avait l'air plus que réussi, si ça se trouve mon patron n'allait rien avoir à en redire. C'est à ce moment là que j'aperçu une jolie blonde dont le visage m'étais familier qui se dirigeais vers la cafétéria. Je fermai les yeux un instant pour me souvenir de son prénom... Alexia. La fille pour qui Maya avait le béguin. J'avais tout de suite envoyé les filles me collecter des informations sur elle quand Maya m'avait dit qu'elle était dans la même université que moi. Mais quoi de mieux pour cerner quelqu'un que de lui parler personnellement. Pour cela il fallait d'abord que je me débarrasse de Penelope. « Penelope, j'ai fini, je vais manger un truc, tu peux aller confirmer aux filles notre rendez-vous au spa ce soir ? » Je me dirigeais donc vers la cafétéria où on me servit le plat du jour. La cafétéria était bondée. Autant pour moi. J'allais avoir plus de facilité à copiner avec la dite Alexia. Je me dirigeais donc d'un pas conquérant vers sa table. « Je peux m'assoir ? » Demandais-je en souriant timidement, histoire de faire bonne impression. Il fallait dire que j'étais une excellente actrice.

© WILD HEART.


 
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE + ON VOUS AIME
avatar
célébrité : Sasha Pieterse
crédits : gomez.
messages : 218
je suis ici depuis : 18/04/2014

MessageSujet: Re: I'm a bad ass, bitch ¤ ft. Alexia   Dim 20 Avr - 13:41

I'm a bad ass, bitch


Dolce & Alexia




Alexia était encore une fois plongée dans la relecture de son livre. Elle n’avait toujours pas fini de l’étudier et elle risquait de tomber dessus pour son prochain oral. Elle stressait ce qui n’était pas forcément normal vu qu’elle était bilingue espagnole. Jamais on ne lui avait fait le moindre reproche sur la grammaire ou le vocabulaire dans cette langue. C’était sans doute dû à son avantage d’avoir vécu là-bas pendant plusieurs années. Mais elle préférait le relire une dernière fois pour avoir bien l’histoire en tête et ne pas se mélanger avec tout ce qu’elle avait pu étudier durant ces derniers mois. Seulement, son ventre réclama très vite qu’on s’occupe de lui et la concentration lui échappa à vitesse grand V. Elle sortit de ses couvertures pour regarder dans ses placards. Elle eut soudain une grande flemme de cuisiner et décida de choisir la voie facile.

Elle attrapa son sac et sortit de son appartement. Elle n’était pas très loin de l’université. Elle comptait donc en profiter pour manger à la cafétéria. Peut-être qu’elle y croiserait des anciennes connaissances ou de nouveaux amis. Sinon, elle trouverait bien quelqu’un avec qui parler. Elle souriait en traversant le campus. Elle aimait voir tous ses étudiants discuter de partout, leur bonne humeur la rendant plus contente encore. Elle était heureuse d’être de retour à la maison. Même si cela lui faisait ressasser de mauvais souvenirs, elle en avait également de très bons.

Elle entra dans la cafétéria et se dirigea directement vers les stands de nourriture. Il n’y avait pas grand-chose qui lui donnait envie mais elle n’allait pas râler maintenant. Elle savait très bien ce qu’il attendait dans ce genre de service du campus. On ne pouvait pas s’attendre à de la grande qualité. Elle se contenta donc de prendre le plat du jour et alla payer. Finalement, Lexie se tourna vers les tables alignées de la salle et ne sut plus où se mettre. Le lieu était bondé d’étudiants de tout genre et elle n’avait aucune idée de vers qui aller. Il y avait énormément de groupe d’amis et elle ne se sentait pas de s’incruster aujourd’hui. Elle préféra donc prendre la seule table libre qu’elle trouva. Elle posa son plateau et plutôt que de ressentir la solitude, elle ressortit son livre en même temps qu’elle mangeait.

Je peux m'assoir ?

Elle releva la tête et découvrit une jolie blonde qui avait l’air sympathique. Alexia lui sourit joyeusement Elle referma aussitôt son bouquin pour le déplacer sur le côté. Elle n’allait pas faire son asociale maintenant, ce n’était pas dans ses habitudes.

Bien sûr ! Comme tu peux voir, la place est libre.

Son sourire s’agrandit. Elle allait enfin avoir l’occasion de rencontrer une nouvelle personne. En la regardant, elle eut l’impression de la connaître d’avant, mais elle n’en était pas sûre. En même temps, si elle était d’ici, les deux avaient sans doute été au même collège et au même lycée lorsqu’Alexia habitait à Santa Barbara. Une chose était sûre, elle n’avait jamais dû lui parler. Elle semblait plus jeune qu’elle aussi et Lexie n’avait pas eu pour habitude d’aller voir les plus jeunes. Maintenant, c’était différent. Une fois arrivé en études supérieures, on change.

Moi c’est Alex ! Enfin Alexia, mais Alex suffit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: I'm a bad ass, bitch ¤ ft. Alexia   Dim 20 Avr - 19:38

If you wanna know something you better have to search for it by yourself.
Don't mess with the best, 'cause the best don't mess ♡
Une fois mon plateau bien rempli de nourriture que, je précise, je n'allais pas manger, je me dirigeai vers la blondinette qui ne laissait pas Maya indifférente. Elle rangea son livre en me voyant m'approcher et elle accepta chaleureusement de me laisser m'assoir avec elle précisant que la place était libre. Elle était vachement accueillante, je devais l'avouer. Cela ne m'étonnais pas que Maya se soit entiché d'elle surtout que voilà quoi, elle était vraiment jolie. Je lui rendit son sourire et m'installais en croisant les jambes face à elle en enlevant le couvercle en plastique de ma salade. Jusqu'ici la dite Alexia me semblait être une chic fille. Mais bon, je me méfiais d'autant de gentillesse. Non je ne suis pas parano mais c'était peut-être un faux cul. Après tout, c'est ce que j'était à cet instant précis. « Moi c’est Alex ! Enfin Alexia, mais Alex suffit. » Eh bien donc là, j'étais fixée, j'étais sure que c'était bien elle, l'ex de Maya. Je ne pu m'empêcher d'esquisser un sourire. Je me rappelais ensuite que je n'étais plus au lycée et que j'étais obligé de me présenté. Ce n'est pas pour me vanter mais, voilà quoi, au lycée, tout le monde me connaissait. Et je comptait bien faire en sorte que ce soit le cas à l'université aussi. Mes parents sont connus dans toutes la ville donc je devais me faire connaitre aussi en brillant dans la société. « Eh bien, enchantée Alexia, moi c'est Dalce, Dolce-Maria Bass. » Précisais-je. Eleanor m'avait toujours appris à me présenter entièrement. J'esquissais un sourire à Alexia. Bien oui, la règle n°1 était que soutirer à une personne le plus d'informations possible il fallait être sympathique, même si ça n'était pas mon genre. Je me mis à jouer dans ma salade avec ma fourchette puis je relevais ma tête pour me re concentrer sur mon interlocutrice. « Alors, dis moi Alexia, t'es nouvelle dans le coin ou... ? » Demandais-je. Il fallait bien que je fasse semblant de ne pas la connaître histoire de ne pas passer pour une dérangée mentale qui la traquait partout où elle allait. « Je suis aller passer mon high school diploma à Chicago, du coup je suis un peu dépaysé. » Règle n°2 : il faut montrer à une personne que tu as confiance en elle, pour qu'elle puisse s'ouvrir entièrement à toi. Je me passai une main dans les cheveux et ouvrait ma petite bouteille de jus de fruits et en bus quelques gorgée. Non, je ne bois jamais de coca à midi, c'est mauvais pour la ligne et puis ça me fait mal à l'estomac. Dans le fond, je suis très fragile comme fille.


© WILD HEART.


 
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE + ON VOUS AIME
avatar
célébrité : Sasha Pieterse
crédits : gomez.
messages : 218
je suis ici depuis : 18/04/2014

MessageSujet: Re: I'm a bad ass, bitch ¤ ft. Alexia   Mar 22 Avr - 19:27

I'm a bad ass, bitch


Dolce & Alexia




Alex appréciait de rencontrer une nouvelle personne. Elle avait voulu sortir de chez elle pour cela. Surtout que la jeune fille en face d’elle semblait sympathique. Il fallait bien sûr lui parler plus pour avoir une conclusion, mais en tout cas, sur le moment, c’était déjà très bien. Cependant, alors qu’elle s’était présentée automatiquement, elle dû attendre un moment avant de connaître le nom de la blonde. En effet, celle-ci resta silencieuse pendant quelques secondes, croyant peut-être qu’Alex aurait déjà dû le connaître.
 
Eh bien, enchantée Alexia, moi c'est Dolce, Dolce-Maria Bass.
 
Elle sourit. Elle comprenait tout de suite mieux pourquoi sa présentation était plus longue à la détente. Le nom de Bass était célèbre dans cette ville, même dans la région et la fille de la famille devait être célèbre à l’époque du collège et du lycée. Mais les deux devaient avoir assez de différence d’âge pour que cela échappe à Lexie. Et puis, sa présence réduite en ville durant ces dernières années l’avait rendue moins attentive aux grands noms. Ce n’était pas vraiment ce qui l’intéressait le plus dans la vie.
 
Alors, dis moi Alexia, t'es nouvelle dans le coin ou... ? Je suis aller passer mon high school diploma à Chicago, du coup je suis un peu dépaysé.
 
Son sourire s’élargit. Elles avaient quelque chose en commun. Elles n’auront pas besoin de chercher pendant des heures un sujet pour supprimer un possible silence gênant. Cela n’arrivait pas souvent à Lexie, mais on ne savait jamais. Il suffisait que la personne en face ne lui plaise pas ou que la timidité de celle-ci l’importe. Enfin, dans ces cas-là, elle arrivait toujours à trouver une solution pour s’enfuir à toute vitesse. Mais là, elle sentait qu’un bon lien pouvait se faire.
 
Chicago ? Pas mal ! Je n’y suis jamais allée. C’est bien ? Comment est la côte Est ?
 
Si elle voulait de nouveau bouger de là, il fallait qu’elle se renseigne. C’était forcément plus simple de partir dans un autre état des USA plutôt que d’aller en Europe. Elle n’aurait plus les bourses ou association pour traverser l’océan.
 
Je viens d’ici mais j’ai passé plusieurs années en Europe. J’étais en Espagne pour la grande partie de mon lycée et j’ai fait mes études supérieures en Angleterre, enfin jusqu’à maintenant. Ça se voit tant que ça que je viens de revenir ? Je ne pensais pas pourtant.
 
Alexia prit un bout de sa salade et l’avala discrètement. Elle n’avait pas pris beaucoup de nourriture pour ne pas mâcher pendant longtemps et pour pouvoir continuer la conversation tranquillement. Elle but ensuite une gorgée d’eau avant d’enchaîner :
 
A part Chicago, tu as voyagé ? Avec le statut de ton père, je me dis que les occasions de voyages ont dû être multiples, non ?
 
Elle se dit soudain qu’elle avait peut-être fait une gaffe. Parfois, lorsqu’un des parents est riche et qu’il voyage beaucoup, les enfants ne voyagent pas pour autant, au contraire. Mais en se rappelant que Dolce avait été passée son diplôme ailleurs, elle se dit que ce n’était pas bien grave. Elle se rattraperait autrement sinon. Elle n’avait pas l’habitude des enfants de riche américains. Elle avait l’impression que les codes d’attitude étaient différents selon les pays et si elle les avait appris en Europe, elle n’avait jamais été en leur présence ici. Elle prit tout de même la sécurité d’essayer de changer de sujet si l’autre ne convenait pas.
 
Au fait, tu fais quoi comme étude ? 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: I'm a bad ass, bitch ¤ ft. Alexia   Mer 23 Avr - 11:22

If you wanna know something you better have to search for it by yourself.
Don't mess with the best, 'cause the best don't mess ♡
Mon avait marché. Je semblais avoir mis Alexie à l'aise. Ah, si Maya savait ce que je faisais, elle me taperait dessus à sur coup avec son rouleau pâtisser. J'esquissais un sourire à cette idée puis secouais la tête. Ça n'était pas le moment de s'éloigner de notre sujet. J'avais pour unique mission aujourd'hui d'analyser la psychologie d'Alexia pour voir si le fait qu'elle re rentre dans la vie de Maya allait lui faire du mal ou pas. Mon amie souffrait déjà assez avec sa dépression, ça n'était pas la peine d'en rajouter. La vérité était qu'Alexia me semblait être une fille bien mais sa gentillesse excessive et son petit air candide pouvaient cacher bien des choses. J'ai fréquenté beaucoup trop d'hypocrite au cours de ma vie pour pouvoir juger une personne après deux trois sourires.

« Chicago ? Pas mal ! Je n’y suis jamais allée. C’est bien ? Comment est la côte Est ?  » En plus de ça elle était sociable la Aexia. Décidément elle enchaînait les bon points. Elle était souriante, à l'écoute, bien éduquée et sociable. Non toutes ces qualités devait bien cacher quelque chose... Où bien Maya serait tellement amoureuse de cette fille parfaite qu'elle deviendrait dépendante de leur relation. Bon j'arrête la paranoïa et je répond en souriant, histoire de ne pas passer pour une conne.« C'est sympa... » Commençais-je en grimaçant. « Mais c'est pas aussi bien que la côte Ouest. Ici les gens sont plus... » Je fis mine de réfléchir. « Californien. »  Fallait bien faire des blagues pas drôle quand on rencontrait quelqu'un non ? Bon ça n'était pas une blague. C'est vrai de l'autre côté du pays les mecs étaient moins grands, moins musclés et moins bronzés... Détrompez vous je ne suis pas une cruche superficielle qui juge une ville sur le potentiel de sa gente masculine. Mais bon, ça jouait quand même un rôle important. De plus la bas les gens étaient toujours stressés pour rien, ils ne profitaient pas de leur vie comme savent si bien le faire les californiens. A Chicago les gens étaient fades et sans profondeur, c'est pour cela que Dolce avait du retourner à Santa Barbara.

« Je viens d’ici mais j’ai passé plusieurs années en Europe. J’étais en Espagne pour la grande partie de mon lycée et j’ai fait mes études supérieures en Angleterre, enfin jusqu’à maintenant. Ça se voit tant que ça que je viens de revenir ? Je ne pensais pas pourtant. » Je savais bien qu'Alexia avait longtemps vécu en Espagne. C'est d'ailleurs la bas qu'elle avait rencontré Maya... Jusque là Alexia était sans doute sincère mais je comptais bien lui poser des questions plus personnelle histoire de voir si elle était vraiment de bonne foi.

« A part Chicago, tu as voyagé ? Avec le statut de ton père, je me dis que les occasions de voyages ont dû être multiples, non ? » Bien sur que j'avais voyagé... J'avais presque fait de tour du monde j'avais mangé des macaron sur les terrasses des cafés parisiens, j'avais fait du shopping à la Gallerie Vittorio Emanuele à Florance, j'avais bronzée allongée sur les magnifique plages de sables blanc de Las Palmas, j'avais fait le tour de tout les palaces les plus luxueuse de Marrakech et j'en passe... et oui c'était grâce à l'argent de mon père. Le fait qu'Alexia fasse le lien me gênait un petit peu J'en avait marre qu'on me prenne par la petite fille à son papa. Pour la plupart des gens d'ici, je ne faisait que profiter de la richesse de mes parents. C'était le cas, mais il y avait bien plus inconvénient. « Au fait, tu fais quoi comme étude ? » Cherchait-elle à changer de sujet si c'était le cas elle allait vite savoir que ça ne marchait pas avec moi.

« Je suis en deuxième année de médecine. » J'enchainais tout de suite histoire que son plan pour changer de sujet ne marche pas. « Eh oui j'ai beaucoup voyagé grace à mon père. » Bon j'avais parlé sans trop réfléchir. J'avais adopter un ton de vois un peu trop ironique. Alexia avait peut-être parler sans réfléchir.... Mais bon, ça n'était pas dans mes habitudes de me retenir d'être une peste. « Désolée, c'est juste que depuis que je suis à Santa Barbara tout le monde me juge par rapport à mon père et à son boulot et j'aimerais plus qu'on voit qui je suis vraiment. » Je me rattrapais en jouant la carte de la franchise. Ça faisait tellement cliché mais j'adorais Maya, elle en valait le coup. « Bref, sinon côté coeur ça marche bien pour toi. Je dis ça parce que t'es jolie comme un coeur et que les garçons ne devraient pas être indifférent à ton charme. » Passons aux choses sérieuses. Bien oui, j'étais sensée ne pas la connaître et il n'était pas écrit sur son front qu'elle était homosexuelle.

© WILD HEART.


 
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE + ON VOUS AIME
avatar
célébrité : Sasha Pieterse
crédits : gomez.
messages : 218
je suis ici depuis : 18/04/2014

MessageSujet: Re: I'm a bad ass, bitch ¤ ft. Alexia   Dim 27 Avr - 13:45

     I'm a bad ass, bitch       


Alexia appréciait enfin d’être sortie de chez elle. Depuis qu’elle était revenue à Santa-Barbara, elle avait surtout recroisé de vieilles connaissances et ça ne s’était toujours pas bien passé. Tout ce qu’elle avait pu faire dans son passé l’avait rattrapé en un rien de temps et elle commençait à en avoir marre de se prendre la tête. Si elle pensait bien que les retrouvailles avec Maya serait compliquées, elle ne pensait pas avoir plus de problème que cela. Alors quand elle se retrouvait à parler avec Dolce, sans aucune complication et avec des points communs, elle en prenait plaisir. Surtout qu’elle était sûre que la demoiselle ne pouvait rien lui reprocher vu que leur différence d’âge lui assurait qu’elles ne s’étaient pas parlées avant.
 
C'est sympa... Mais c'est pas aussi bien que la côte Ouest. Ici les gens sont plus... Californien.
 
Dolce avait réfléchi avant de réussir à trouver un qualificatif. Alex rigola. Elle comprenait très bien ce qu’elle essayait de lui expliquer. Elle avait été quelques jours à Londres pendant ses études en Angleterre et elle avait l’impression que la côté Est se rapprochait des londoniens mais en augmentant la partie stress. Elle n’avait pas aimé cet aspect-là de ce pays. Elle devait avouer que sa ville lui avait manquée pour cela mais les souvenirs de sa mère l’avaient convaincue de faire avec. Elle n’avait pas été prête à rentrer jusqu’à maintenant. Il avait vraiment fallu un événement important pour elle pour lui permettre d’avoir le déclic.
 
Je voix exactement ce que tu veux dire ! C’est stressant de voir tous ces gens obnubilés par leur travail hein ? Rien ne vaut la détente et la bonne humeur de Californie !
 
Elle pensait que tout allait bien entre elles jusqu’à ce qu’elle enchaîne avec des questions la reliant à son père. Elle ne savait pas si inconsciemment elle avait voulu voir quel genre de fille de riche elle était, mais elle s’était tout de suite rendue compte qu’elle avait fait une erreur. Elle s’était sentie mal au départ, seulement maintenant, elle ne le regrettait pas. Elle ne voyait pas pourquoi. Si Dolce était une fille à papa, ça ne fonctionnerait pas. Elle avait beau adoré être populaire et tout ce qui va avec, elle s’était très souvent pris la tête avec de genre de filles. Alors mieux valait le savoir le plus tôt possible. Elle ne voyait pas pourquoi elle avait des secondes pensées sur ses paroles. Il y avait quelques années, elle n’aurait pas eu cette réaction et ça lui allait très bien. Maya l’avait rendu plus soft, malgré toute leur histoire et elle n’arrivait pas à savoir si c’était bien ou non.
 
Je suis en deuxième année de médecine. Eh oui j'ai beaucoup voyagé grace à mon père.
 
Alexia se crispa. Elle n’aimait pas beaucoup ce ton de voix. Elle avait beau être sympathique, elle avait une limite à comment on l’abordait. Or, ce ton ironique était loin d’être ce qu’elle attendait d’une personne qui lui parlait. Elle sentait qu’une réponse acide était en train de se préparer dans son esprit, mais Dolce prit la parole avant elle.
 
Désolée, c'est juste que depuis que je suis à Santa Barbara tout le monde me juge par rapport à mon père et à son boulot et j'aimerais plus qu'on voit qui je suis vraiment.
 
Elle plissa les yeux. Elle n’était pas sûre de croire cette excuse, mais au moins, elle avait fait l’effort de s’excuser. Il y avait peut-être quelque chose à en tirer sans se brusquer. Et puis, elle savait se défendre face aux autres. Lexie avait souvent provoqué les autres pour voir s’ils étaient capables de faire face et si ce n’était pas le cas, c’était dommage pour eux.  
 
Bref, sinon côté coeur ça marche bien pour toi. Je dis ça parce que t'es jolie comme un coeur et que les garçons ne devraient pas être indifférent à ton charme.
 
Elle était curieuse en plus de cela. Lexie n’arrivait pas à savoir vers quoi leur conversation allait aller. Elle avait l’impression que soit tout irait bien entre elle et une amitié solide pourrait se former, soit ce serait une éruption de tonnerre et une véritable haine pouvait naitre. Elle n’arrivait donc pas à savoir jusqu’où elle pouvait aller pour lui parler d’elle. Elle ne souhaitait pas avancer dans les confidences avec un phénomène pareil. Enfin en même temps, ce n’était pas comme si elle se confiait très vite aux gens et là elle lui demandait une information plus que connu sur elle. Elle sourit donc et répondit comme si de rien n’était, toujours avec une certaine bonne humeur.
 
Ce serait peut-être mieux qu’ils soient indifférents ! Disons que les lourds qui insistent pour que je prenne un verre avec eux, je ne dirais pas non pour qu’ils disparaissent. Par contre, si tu les remplaces par une jolie demoiselle, je veux bien !
 
Comment faire passer le message tout en subtilité. Elle n’avait plus l’habitude de préciser aux autres sa sexualité. C’était de notoriété connu de la plupart de son entourage. Seulement, maintenant qu’elle arrivait dans une nouvelle université, elle allait devoir le redire plusieurs fois, malheureusement. Quoi que, si elle retrouve des connaissances de collège, normalement ils devraient s’en souvenir.
 
Je suppose que pour toi, les beaux jeunes hommes se battent pour être dans tes faveurs, non ? Je veux dire, si tu me parles d’eux, ils te plaisent ? Ou peut-être que tu as déjà quelqu’un ?
 
Si Alex devait parler d’elle, elle comptait bien avoir des informations en face aussi. Elle n’était pas du style à ne parler que d’elle. Réfléchissant de nouveau à ses paroles à propos de son père, elle eut envie de s’expliquer. Elle comptait bien être franche avec elle et selon sa réaction, elle aurait plus d’informations sur elle. Son ton resta neutre pour ne pas montrer de supériorité ou quoi que ce soit d’autre. Elle ne voulait pas se la mettre à dos non plus.
 
Pour ton père, je suis désolée. C’est juste que dans une ville comme Santa-Barbara et avec la notoriété de ton père, forcément je fais le lien entre vous deux. Combien de filles à papa on voit ici ? Pas que je t’associe avec elles, juste que généralement, je ne les supporte pas, contrairement à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »

MessageSujet: Re: I'm a bad ass, bitch ¤ ft. Alexia   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm a bad ass, bitch ¤ ft. Alexia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alexia Steele
» Alexia Ossen
» [Vainqueur : Axel] Tournoi de Vestigion, éliminatoires, Groupe 2 : Axel VS Alexia
» Alexia - chanteuse et mannequin rêvant d'avenir
» Origine de vos prénoms

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BURIED SECRETS :: LAST KISS GOODBYE :: les archives :: rps terminés/abandonnés-