AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
le forum est enfin ouvert, rejoignez nous ! on vous attend avec impatience.
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures.
mais aussi de laisser une trace sur bazzart pour qu'on soit toujours au top.

Partagez | 
 

 What the fuck ? ¤ Ft. Sohran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »

MessageSujet: What the fuck ? ¤ Ft. Sohran   Lun 21 Avr - 10:23


What the fuck ?
feat Sorhan.

 



Les jambes croisées, le dos bien droit, c'était tirée à quatre épingles que Dolce était assise à une table faisant face à un groupe d'amis de ses parents et à deux trois flics qu'il avait invité pour faire bonne impression. Vous devez surement vous demander ce que faisait une jeune fille de dix-neuf ans entre toutes ces personnes âgées. Eh, bien, c'était simple, pour faire oublier à ses parents l'épisode Jayden, il fallait mettre la main à la patte et donc faire bonne figure devant leurs amis. Dolce avait eu droit à un véritable interrogatoire. Tu étudie quoi exactement ? Où ca ? À Santa Barabara ? Tu aimes ça ? Pourquoi tu es aller en pension ? Elle avait l'étrange impression que sa petite vie leur semblait vachement intéressante. Et pour pomponner le tout l'une des amies de sa mère qui savait qu'elle jouait du piano lui proposa de leur jouer une petite mélodie avant le diner. Évidemment, Dolce était trop bien élevée pour refuse. Depuis toute petite, la blondinette pratiquait de cet instrument. Après la mort de Jayden, la jeune femme avait mis de côté toutes ses activées extra-scolaire - la danse classique et l'équitation en somme, mais elle ne s'était pas éloignée du piano. Le fait de jouer des airs classiques l'apaisaient beaucoup. Elle se dirigea vers le piano qui se trouvait au centre de la pièce. Elle entreprit de jouer un morceau contemporain, qu'elle aimait beaucoup, elle le trouvait différent des autres symphonies récentes, plus profond et plus travaillé. Elle fit craquer ses doigts puis ces derniers se mirent à galoper fluidement sur les touches du piano créant le rythme de la musique que le jeune femme avait décidé de jouer. C'est à ce moment précis qu'elle entendis une sonnette retentir. Oh, un retardataire. Dolce espérait que cet invité serait moins ennuyante que les autres, mais elle n'était pas au bout de ses surprises.

Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR + SOUMETTEZ VOUS A NOUS
avatar
pseudo : Morgane
célébrité : Jamie Dornan
crédits : bedshapped
messages : 460
je suis ici depuis : 20/04/2014

MessageSujet: Re: What the fuck ? ¤ Ft. Sohran   Lun 21 Avr - 11:47


La journée avait été rude pour Sorhan. Une journée entière au poste qu'il avait enchainé après une nuit de garde. Santa Barbara était peut-être une ville plus petite que Los Angeles, mais les problèmes ne manquaient pas. Entre vol de sac à main à 5000$, conduite en état d'ivresse et racolage, la petite ville de paillettes était pleine de surprises. Ce soir là, il avait un repas de prévu, avec une famille influente. Il y avait été convié de part son statut de nouveau policier du comté et peut-être aussi car il était le seul à savoir se tenir correctement parmi les autres convives du commissariat. Sans offenser qui que ce soit bien entendu. Il avait rendez vous à 20h tapante mais quand il ouvrit les yeux, après une sieste bien méritée, son réveil indiquait 20H35. La ponctualité ce n'était vraiment pas son fort.
Enfilant le premier pantalon venu et un t-shirt sombre, il attrapa sa veste "je sors parmi les riches" et fila sur la route. Et c'est avec la mine fatigué et l'oeil hagard que Sorhan se retrouva nez à nez avec un de ces minis palaces dont il avait tant entendu parlé. Le portail faisait la hauteur de sa maison, et le jardin… La taille de son quartier. Garant sa voiture prêt de celle de ses co-équipiers, il avait conscience d'être le dernier, mais autant admirer la vue encore quelques secondes. Jamais ce type de richesse ne l'avait fait rêvé, mais il y trouvait un certain charme : un jardin luxuriant, un mélange de couleurs et de senteurs, les lueurs du soleils qui faisaient briller la surface de la piscine. C'était un bel endroit, il devait l'avouer. Montant deux à deux les marches de l'escalier principal, il dépoussiéra sa veste et sentit discrètement ses aisselles : heureusement pour lui qu'il s'était douché au commissariat, cela aurait été dommage de se présenter dans la plus primitive des attitudes : en sueur et puant comme un mâle !
Sorhan eut un moment d'hésitation entre frapper à la porte et sonner, mais il tapota rapidement sur la sonnette et le cling-cling retentit dans toute la maison. La porte s'entrouvrit et une ravissante blonde apparut devant lui et… Elle ne lui était pas inconnue… Mais d'où, tout était la question.

"Bonsoir, je suis l'inspecteur Sorhan Allister, j'ai été invité par…votre famille… Je crois.

Il essayait de se rappeler ce minois angélique, et cette blondeur candide mais rien. Pourtant il la connaissait. C'était certain.


From the dusty mesa, her looming shadow grows, hidden in the branches of the poison creosote. She twines her spines up slowly towards the boiling sun,and when I touched her skin, my fingers ran with blood.And rise with me forever across the silent sand, and the stars will be your eyes and the wind will be my hands.
+ True Detective
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: What the fuck ? ¤ Ft. Sohran   Lun 21 Avr - 12:30


What the fuck ?
feat Sorhan.

 



Dolce se leva promptement pour aller ouvrir la porte et regarda sa mère l'air de dire que ce n'était pas la peine qu'elle demande à un employé de le faire. Taylor hocha la tête impassible. La mère de Dolce, était cette femme aussi froide et dure que la pierre. C'est sans aucun doute l'une des femmes les plus dures qui vous sera donné de rencontrer. Il est difficile d'avoir sa confiance et en temps normale on ne sait rien d'elle ni de ce qu'elle fait. On a toujours l'impression qu'elle cache quelque chose. Vous vous y attendiez surement Dolce n'a jamais été proche d'elle, elle a toujours été plus proche de son père qui était plus tendre avec elle malgré son absence. Mais Dolce ne pouvait pas nier que quelque part elle admirait sa mère. Elle avait toujours eut envie d'être forte comme elle ou ne serait-ce que réussir à ré obtenir son respect. La jeune blonde exécuta les quatre gestes habituels avant de quitter un lieu : elle se mit bien droite, bomba sa poitrine, cambra sa taille,  puis passa sa main dans ses cheveux puis elle se dirigea vers la porte d'entrer qu'elle ouvrit en arborant l'un de ses sourires les plus mais qui n'en demeurait pas moins des plus charmants. L'homme qui se tenait derrière cette porte devait avoir la trentaine mais Dolce ne pouvait pas nier qu'il était beau. Dolce avait une impression de déjà vu. Elle resta un instant sans voix essayant de se remémorer où elle avait déjà vu ce visage puis elle fut sortit de ses pensées par son interlocuteur. « Bonsoir, je suis l'inspecteur Sorhan Allister, j'ai été invité par…votre famille… Je crois. » Oh, un inspecteur. Dolce se dit qu'elle l'avait surement croisé au poste le jour où Jayden était mort. En tout cas ce flic correspondait bien au cliché du prolétaire ne sachant pas trop bien comment se comporter en haute société. Il n'avait rien des fils des amis à son père qui se présentaient comme il se devaient en faisant la bise. Dolce secoua la tête se rendant comte qu'elle même n'était pas correcte. Elle tendit la main à l'inspecteur. Les poignées de mains sont certes un peu archaïque mais ce n'était pas décent qu'une fille prenne l'initiative d'embrasser un homme. « Enchantée M. Allister. Je suis Dolce Bass. Et oui vous êtes bien chez ma famille. » Déballa la jeune femme, le sourire toujours accroché aux lèvres. « Entrez, je vous en prie. » Ajouta-t-elle en pointant le salon de la luxueuse villa de ses parents du doigt.

Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR + SOUMETTEZ VOUS A NOUS
avatar
pseudo : Morgane
célébrité : Jamie Dornan
crédits : bedshapped
messages : 460
je suis ici depuis : 20/04/2014

MessageSujet: Re: What the fuck ? ¤ Ft. Sohran   Lun 21 Avr - 12:51


Attrapant la main que la jeune femme lui présentait, il la serra délicatement, adressant un infime sourire pour se montrer courtois. Comment se comporter face à une jeune fille qui était cent fois plus riche que lui ? Pas en lui tapant sur l'épaule apparemment. S'engouffrant dans le lieu, il ne pu s'empêcher de lever la tête et d'ouvrir de grands yeux, comme un enfant devant ses cadeaux de Noël. Le jardin était somptueux mais que dire de la maison maintenant. Un vrai petit palais en ville, un escaliers aux larges marches et d'un blanc immaculé. Des lumières un peu partout, illuminant chaque mûr, chaque bouquet de fleurs, chaque petite parcelle de la pièce. C'était certain, il n'était vraiment pas à sa place. "Merci" fit -il timidement. La jeune femme ferma la porte derrière lui et il se mit à la suivre, comme un petit chien derrière son futur maitre. Ce repas allait être beaucoup trop long s'il devait resté cette statue de marbre que les conventions l'obligeaient à être… Mais en même temps, le visage de cette Dolce allait égayer sa soirée, il devait retrouver où ils s'étaient vus, même si c'était dans une situation gênante ou compromettante. Son nom ne lu disait rien, et malgré le nombre de cas qu'il avait traité, Sorhan avait la mémoire des patronymes et le sien lui était inconnu. Il ne l'avait donc pas rencontré dans une affaire. Ou du moins pas de manière officielle. Suivant toujours la jeune fille, il toussota et ouvrit la bouche" Vous avez toujours vécu à Santa Barbara Mademoiselle Bass ?" Sorhan n'était pas timide, il n'était pas très conventionnel non plus, et n'hésitait pas à poser des questions gênantes pour entendre ce qu'il voulait savoir. C'était une qualité en tant qu'inspecteur, un défaut en tant qu'humain. Mais il devait savoir si elle avait pu se rendre à Los Angeles, car il n'y avait que là qu'ils auraient pu se croise. A Santa Barbara, il s'en serait souvenu..


From the dusty mesa, her looming shadow grows, hidden in the branches of the poison creosote. She twines her spines up slowly towards the boiling sun,and when I touched her skin, my fingers ran with blood.And rise with me forever across the silent sand, and the stars will be your eyes and the wind will be my hands.
+ True Detective
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: What the fuck ? ¤ Ft. Sohran   Lun 21 Avr - 15:00


What the fuck ?
feat Sorhan.

 



Dolce ferma la porte de la villa puis elle se dirigea vers le salon, l'inspecteur sur ses talons. La jeune blonde essayait toujours de faire correspondre un souvenir au visage et au nom de Sohran mais elle n'y parvenait pas ce qui l'énervait quelque peu. D'habitude, Dolce se rappelait de tout et rien ne lui échappait.« Vous avez toujours vécu à Santa Barbara Mademoiselle Bass ? » Sohran avait-il lui aussi l'impression de l'avoir déjà vu autre part ? Dolce haussa un sourcil. En tout cas ce dernier ne ressemblait en aucun cas au autres inspecteurs que Dolce connaissait, il était beau garçon, pas grossier mais surtout pas rentre dedans. Bon, il fallait dire que Dolce n'avait pas eu l'occasion de rencontrer beaucoup d'inspecteurs mais bon, ceux qu'elle voyait les films lui suffisait à se dresser une certaines image des flics. « J'ai fais un an en pension dans l'Illinois. Sinon oui, j'ai toujours vécu ici. » Elle ne comptait tout de même pas s'étaler... Imaginez que ce ne soit que son cerveau qui lui joue des tours ? Elle ne voulait pas passer pour le fille qui raconte sa vie au premier inconnu venu. Dolce aimait bien jouer des rôles. Faire semblant de ne pas comprendre, mais elle commençait à en avoir marre. Elle pivota pour faire face à Sohran puis elle le toisa un instant. « C'est étrange, Monsieur l'inspecteur mais j'ai l'impression de vous avoir déjà croisé quelque part. » Elle haussa les épaule et s'assit. Elle ne comptait pas faire concurrence à l'état civile, mais elle voulait tout de même percer le secret de ce policier. Plus elle le regardait, plus elle était sure de l'avoir déjà croisée. S'en était troublant. Ca ne lui était jamais arriver d'oublier quelqu'un comme ça. Peut-être l'avait-elle croisée dans la rue ou peut être qu'elle était dans un état second le jour de leur rencontre... « Dolce chérie, voyons arrête de fixer l'inspecteur comme ça. Je veux bien comprendre que tu le trouve séduisant, mais tout de même... » Ce que sa mère venait de lui glisser à l'oreille eut le mérite de la faire rire. C'est vrai que n'importe qui d'autre aurait pu mal interprété la situation. Dolce détourna sans regard sans pour autant parvenir à détourner ses réflexions qui ne tournaient qu'autour du bel inspecteur. Effectivement, elle n'était pas d'humeur à discuter politique avec le Maire de la ville ce soir là.

Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR + SOUMETTEZ VOUS A NOUS
avatar
pseudo : Morgane
célébrité : Jamie Dornan
crédits : bedshapped
messages : 460
je suis ici depuis : 20/04/2014

MessageSujet: Re: What the fuck ? ¤ Ft. Sohran   Lun 21 Avr - 17:26

L'Illinois, non, il n'y avait jamais mis les pieds. Sorhan haïssait ces moments de trouble, où un souvenir lui échappait. Pourtant, des jolies filles comme Dolce Bass, ça ne court pas les rues, s'était donc obligé qu'il l'ait croisé à Los Angeles.  Quand elle fit volte-face, le policier fut interrompu dans sa marche et se braqua de suite. Elle ne fit qu'accroitre sa curiosité : elle se souvenait elle aussi mais ne le reconnaissait pas. Si les deux se rappelaient, c'était certainement un face à face, ou du moins dans un espace confiné et non dans une soirée pleine à craquer. Sorhan ne sortait pas à Los Angeles, trop occupé à apprendre à être un excellent père et un parfait époux. Les seules sorties qu'il faisait, il était soit accompagnée de Kelly, soit de ses amis de bureaux, et trainait dans les bars à flics. Surement pas le lieu de prédilection de la jeune héritière. Il allait répliquer quand il se rendit compte qu'il était dans la pièce principale, face à ses adorables co-équipiers, et quelques richissimes habitants de Santa Barbara. "Pardonnez mon retard, j'ai eu une dure nuit de garde, ainsi qu'une journée assez chargée." Il salua d'un coup de tête les invités et pris place sur sa chaise.
La conversation allait bon train, tous se posaient des questions, riaient à grandes bouches ouvertes, dégustaient les petits apéritifs parfaitement cuits et délicieux.   Sorhan ne faisait qu'acquiescer, sourire et écouter attentivement chaque réponse des convives. Il espérait que personne ne viendrait l'ennuyer dans son monologue interne mais bien entendu, le nouveau arrivant fait toujours office de star de la soirée. "Et vous Inspecteur Allister, que faisiez vous avant de venir protéger les belles rues de Santa Barbara?" Sujet délicat et question un peu gênante à vrai dire. Sorhan s'était toujours arrangé pour éviter de raconter sa vie et surtout son passé. Premièrement car s'était personnel, deuxièmement, ses opérations au sein des STUPS étaient souvent classé secret défense pour protéger ceux encore sous couverture. Il ne pouvait donc que donner le nom de son ancienne brigade, sans ajouter de détails croustillants au grand damn de certains. La drogue ça intéressait toujours tout le monde ! "J'étais inspecteur chez les STUPS à Los Angeles pendant plus de 6ans. Los Angeles est une mine d'or pour les dealers, bien plus que New York ou San Francisco ! Ironisa-t-il en avalant une gorgée de champagne. Et ce serait les seuls détails qu'il donnerait sur sa vie, en espérant que ça n'ait pas tiquer la curiosité de certains convives.


From the dusty mesa, her looming shadow grows, hidden in the branches of the poison creosote. She twines her spines up slowly towards the boiling sun,and when I touched her skin, my fingers ran with blood.And rise with me forever across the silent sand, and the stars will be your eyes and the wind will be my hands.
+ True Detective
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: What the fuck ? ¤ Ft. Sohran   Lun 21 Avr - 23:07


What the fuck ?
feat Sorhan.

 



Los Angeles, les STUPS, les dealers... Dolce se souvenait enfin de ce type. Elle faillit cracher le vin qu'elle avait dans la bouche mais elle se reteint ce qui lui dû un toussotement juste après. La dernière fois qu'elle avait vu Sohran il n'était pas aussi bien habillé - bon elle était mal placé pour parler car elle aussi n'était pas sur son trente et un, elle mourrait de froid et elle n'avait pas de veste sur elle, du coup elle avait piquer un sweet à Jayden. En fait Dolce s'était rendue à Los Angeles avec Jayden pour un week-end et Sohran leur avait vendu de la drogue. Quand la jeune blonde repensa à son ex, elle ressentit comme un pincement dans le coeur. Elle avait beau dire qu'elle avait réussi à passer au-dessus de tout ça... Ça n'était qu'un ramassis de mensonges. Elle pensait encore à Jayden, toutes les nuits avant de dormir, à chaque fois qu'elle prenait son bain, à chaque fois qu'elle passait devant ce parc pour enfant et qu'elle revoyait cette balançoire sur laquelle ils avaient passé une nuit à se pousser en se racontant leur vie... Même une simple clef pouvait lui rappeler Jayden parce que quand son père l'avait interdit de le voir, elle lui avait refilé les clefs de chez elle pour qu'il puisse se glisser dans sa chambre tard la nuit quand tout le monde serait en train de dormir. Dolce se pinça la lèvre inférieur comme pour se forcer à arrêter de penser à Jayden et à ne pas craquer par la suite. Elle se re concentra sur Sohran. C'était quoi ce filc qui dealait aux ados de seize ans? Qu'est-qu'on ne ferait pas pour de l'argent? En tout cas sa couverture était bien choisie, Sohran devait bien en profiter pour aider ses autres potes dealers à ne pas se faire cramer. Dans le fond Dolce trouvait ce mec intelligent mais elle était quelque peu dégoûtée par lui, c'est pourquoi elle le fixait sévèrement. « Maman... » Râla-t-elle alors que sa génitrice venait de lui écraser les pieds avec des talons aiguilles pour lui rappelez que c'était indécent de fixer les gens comme ça. Et elle qui croyait que cette soirée allait l'aider à renouer avec ses parents, elle se fourrait le doigt dans l'oeil. A ce moment précis, elle n'avait peur que d'une chose c'était que Sohran fasse une remarque déplacée, qu'on lui fasse des test pour voir si elle se droguait encore et que ses parents l'envoi en désintox. Mais bon, si jamais Sohran parlait, c'était lui le perdant. Dolce n'allait pas hésité à jouer la victime comme à son habitude. Après tout, c'était lui le pseudo inspecteur qui vendait de la drogue aux mineurs. Elle n'aurait pas de mal à se faire passer pour une gamine innocente qui accompagner son copain adict faire ses courses. « Excusez moi. Je dois me retirer de table un instant. » Elle se redressa sans lâcher Allister du regard et elle lui intima l'ordre de la suivre. Autant assurer ses arrières. La jeune blonde n'hésiterais pas à menacer Sohran ou à même le draguer si il le fallait. Elle connaissait ce genre de type, facile à persuader. Elle se dirigea vers la salle de bain espérant que le filc-dealer saurait se montrer discret car si il ne l'était pas, Taylor ne lâcherait pas avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR + SOUMETTEZ VOUS A NOUS
avatar
pseudo : Morgane
célébrité : Jamie Dornan
crédits : bedshapped
messages : 460
je suis ici depuis : 20/04/2014

MessageSujet: Re: What the fuck ? ¤ Ft. Sohran   Mar 22 Avr - 19:02


Elle faillait s'étouffer. Dès lors que Sorhan avait parlé des STUP de Los Angeles, Dolce avait failli avaler de travers son vin, comme une gamine pris en flagrant délit. La fixant quelques instants, il comprit qu'elle se souvenait de leur rencontre, mais lui était toujours dans le flou total. Vu sa réaction, il avait du la rencontrer lors d'un deal ou un truc du genre. Ou alors était-elle simplement une droguée et avait peur de se faire démasquer par un ancien du milieu. Quoi que ce soit, le regard qu'elle lui lança quand elle sortie de table fut digne d'un film noir des années 40. Elle voulait qu'elle le suivre, immédiatement vu l'intensité de ses yeux. Soufflant discrètement, agacé et intrigué à la fois, il avala une gorgée de vin. Sorhan voulait profiter de l'excellente nourriture qu'on lui servait ce soir, il n'était pas habitué à voir autant de bonnes choses sur une table !
Cinq minutes étaient passées depuis la disparition de Dolce, et il jugea bon de disparaitre à son tour. "Excusez moi, je dois passer un coup de fil rapide pour une affaire." Sortant de table, le portable à la main, il se retrouva dans le couloir, cherchant une porte ouverte qui pourrait lui indiquer le lieu de retrouvailles avec son passé. Marchant quelques mètres, s'étonnant de découvrir que même les couloirs étaient somptueux et plus longs que sa maison elle-même, il la vit assise sur le rebord d'une baignoire dans l'embrasement de la porte. S'engouffrant à son tour, il la ferma doucement. Se retournant, face à Dolce, il lui adressa un grand sourire. "Laissez moi deviner.. Je ne vous ai jamais coffré, je m'en souviendrais…" Faisant quelques pas en tournant sur lui même, examinant chaque recoin de la sublime pièce, il se voyait déjà passer quelques heures dans ce bain à remous. Oui, il avait quelques éléments sympathiques dans une vie pleine de richesse. "Et étant donné votre réaction, c'est une rencontre qui vous met mal à l'aise. Ou que vous ne souhaitez pas qu'elle soit révélée aux autres en tout cas. Je brûle?"
Parfois, il aimait jouer au gamin, ennuyant au possible les autres avec ses questions gênantes. Et cette situation l'amusait beaucoup à vrai dire, car il savait au fond de lui, qu'au pire des cas, il lui aurait vendu quelques cachets ou de la poudre, mais rien de plus grave. C'était donc très divertissant de la voir réagir de cette façon et qu'elle quémande une audience en face à face. S'adossant au lavabo, face à l'héritière, il reprit son sérieux en une fraction de seconde. "Bon, éclairez ma lanterne, je n'aimerai pas louper le repas succulent que vous avez préparé pour mes collègues et moi.


From the dusty mesa, her looming shadow grows, hidden in the branches of the poison creosote. She twines her spines up slowly towards the boiling sun,and when I touched her skin, my fingers ran with blood.And rise with me forever across the silent sand, and the stars will be your eyes and the wind will be my hands.
+ True Detective
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: What the fuck ? ¤ Ft. Sohran   Mer 23 Avr - 0:05


What the fuck ?
feat Sorhan.

 



Dolce entra avec hâte dans la salle de bain du rez de chaussez. Elle ne savait pas exactement ce qu'elle allait dire à Sohran, mais elle était sure d'une chose, c'était que cet homme était extrêmement suspect et qu'il fallait qu'elle lui interdisse de parler de ses anciennes histoires de drogues qui risqueraient de causer sa détention dans un centre de désintoxication en présence de ses parents. Et quoi de mieux pour se mettre un dealer dans la poche que de jouer de ses atouts. Aussi improbe soit-il, ce pseudo flic était un homme... Il n'en fallait donc pas beaucoup de la part de la belle blonde pour l'attirer dans ses filets. Dolce savait s'y prendre avec ce genre d'homme, elle était consciente qu'il n'y avait qu'une chose qui intéressais plus les dealers que la drogue... c'était le sexe. La jeune Bass n'hésita pas un instant à mettre en valeur son décolleté et à remonter sa robe pour mettre en valeur ses interminables gambettes soutenues par une magnifique paire de Louboutins, qui d'ailleurs commençaient à lui faire mal au pieds. Elle s'assit sur le rebord du jacuzzi en attendant l'arrivée de l'inspecteur... ou plutôt du dealer devrais-je. Après environ cinq bonne minutes d'attente Sohran pointa le bout de son nez son portable à la main. Après être rentré dans la salle de bain, il referma la porte derrière lui. Dolce se redressa et s'approcha de lui.

« Laissez moi deviner.. Je ne vous ai jamais coffré, je m'en souviendrais… » Ah mais c'est qu'il continuait à faire semblant d'être un petit inspecteur comme les autres... Décidément cet homme prenait vraiment son interlocutrice pour une idiote. Dolce eut un rictus avant de reluquer l'inspecteur qui semblait donner plus d'importance à la décoration de la salle de bain qu'à son hôte. Pourquoi fallait-il qu'il soit aussi beau lui? Dolce avait remarqué qu'il avait même tapé dans l’œil de sa mère qui ne s'était pas gêner pour le mater en présence de son mari et de réprimander sa fille pour les même raison, mais bon ça n'était pas le moment pour elle de réfléchir à propos de l’infidélité réciproque de ses parents, ni même à propos de l'hypocrisie de sa mère. Blondie toussota. Il ne fallait pas que ça lui fasse perdre ses moyens. Ça n'était pas le premier bellâtre qu'elle voyait après tout, elle passait son temps dans les bras de jeunes hommes plus beaux les uns que les autres. Elle esquissa un petit sourire faisant mine d'être attentive alors que Sohran continuait de lui mentir sans aucun gêne apparent. « Et étant donné votre réaction, c'est une rencontre qui vous met mal à l'aise. Ou que vous ne souhaitez pas qu'elle soit révélée aux autres en tout cas. Je brûle? » Oh, elle avait à faire à un petit marrant... Un petit marrant qui ne savait sans doute pas à quel point il avait raison. Cet homme était très perspicace. L’héritière n'avait pas douter une seconde de l'intelligence de Sohran. Il fallait être très espiègle pour pouvoir mener une double vie comme cela. Dolce fronça les sourcils mais elle se décrispa quand elle se rappela que la situation dans laquelle ils s'étaient rencontré était bien plus gênante et compromettante pour lui que pour elle. Il risquait la prison, tandis qu'elle ne risquait que la désintox.

« Bon, éclairez ma lanterne, je n'aimerai pas louper le repas succulent que vous avez préparé pour mes collègues et moi. » Décidément, cet inspecteur se foutait de la gueule du monde. Comment pouvait-il parler de repas à ce moment précis? En se mettant à sa place, Dolce aurait à coup sur penser être démasquer dans une situation comme celle-ci... Mais non Sohran semblait tout à fait détendu. Il y avait dès lors deux possibilités. Soit il était idiot, soit il niait tout pour se couvrir. La deuxième possibilité était pour ainsi dire bien plus envisageable. Dolce qui était bien décidée à jouer la carte séduction se rapprocha le plus possible de Sohran de façon à le coincer entre elle et le lavabo. « J'aime bien votre humour monsieur l'agent, mais je vous en pris ce n'est pas la peine de faire semblant avec moi. » S'il voulait prendre la situation à la légère, elle n'allait pas se gêner pour le faire aussi. Dolce remonta la tête pour pouvoir chuchoter à l'oreille de Sohran - car même si elle était en talons l'inspecteurs avait une carrure bien plus imposante que la sienne : « Je sais qui vous êtes. » Comme ça ils étaient quittes. Aussi ridicule l'un que l'autre. Dolce laissa échapper un petit rire cristallin avant de faire un pas en arrière et de reprendre. « Non mais plus sérieusement, sympa votre couverture de flic quand on sait que revendez de la drogue. »

Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR + SOUMETTEZ VOUS A NOUS
avatar
pseudo : Morgane
célébrité : Jamie Dornan
crédits : bedshapped
messages : 460
je suis ici depuis : 20/04/2014

MessageSujet: Re: What the fuck ? ¤ Ft. Sohran   Mer 23 Avr - 19:14


D'une démarche féline, Dolce se rapprochait de lui avec lenteur, le sourire aux lèvres, comme amusée de la situation. Pourquoi avait-elle l'air si sûr d'elle tout à coup, alors que quelques minutes avant, elle l'aurait tué de son regard noir. Trop proche de lui, calée contre son corps, elle était devenue étrange, comme en possession d'une force que Sorhan ne comprenait pas. Si elle lui avait acheté de la drogue, elle devrait se sentir mal plutôt que de jouer les divas amourachées. « J'aime bien votre humour monsieur l'agent, mais je vous en pris ce n'est pas la peine de faire semblant avec moi. » Semblant? Semblant de quoi ? Le visage souriant de Sorhan laissa place à un regard suspicieux. Les mains crispées contre le lavabo, le corps tendu, il attendait qu'elle craque, qu'elle lui déballe chaque parcelle de ce secret dont elle avait l'air si fière.

Elle savait qui il était? Comme la majorité des gens de cette ville… Que voulait-elle dire par là ? Essayant de se rappeler le moment de leur rencontre, il n'avait toujours pas la remettre, sachant pertinemment qu'elle ne devait pas être habillée de la sorte. Les talons hauts et les robes prêts du corps ne faisaient pas bon ménage avec les bas de fonds de Los Angeles. Et les seules qui osaient porter ça, en venant chercher du crack, s'était soit les prostituées, soit quelques brebis égarées sortant de boite de nuit. Non, il se serait souvenu de ce joli minois et de ce corps de liane...
Et là, ce fut la goutte d'eau de trop : il explosa de rire à la révélation de Dolce. Mais il du se calmer rapidement, ne voulant alerter le reste de la villa. "Non mais vous pensez vraiment que…" lança-t-il, d'un air amusé, toujours aussi proche de la jeune Bass. Restant quelques instants à la regarder fixement, les yeux à quelques centimètres de son front, il la repoussa violemment avant de tourner et de se retrouver derrière elle, à un bon mètre. Reprenant son sérieux, le regard froid, Sorhan la dévisagea "Ah vous le pensiez vraiment. Connaissez vous les termes "planque" Mademoiselle Bass ? Dans le jargon de la police, ça signifie prendre la couverture des personnes qu'on recherche, se mêler à eux, travailler comme eux pour récupérer un maximum d'information et arrêter tout un groupe au lieu d'une seule brebis galeuse." Avait-elle vraiment pensé qu'il pouvait avoir comme couverture flic pour revendre à des mêmes de la poudre et des cachetons ? Comment avait-elle pu imaginer ça?! C'était d'une stupidité sans nom. Même si Sorhan connaissait l'existence des flics tripoux et de tout ces petits cons qui portaient l'insigne le jour et le retournaient la nuit, lui n'avait rien de ce type de personne. Il était franc, trop même, loyal et sûr de son métier. [color=#3333cc]"Donc je vous ai vendu de la drogue… Vous avez de la chance, si vous êtes encore ici, c'est que j'ai jugé que vous n'étiez qu'un minuscule maillon de la chaine et pas un de ses rouages principaux.


From the dusty mesa, her looming shadow grows, hidden in the branches of the poison creosote. She twines her spines up slowly towards the boiling sun,and when I touched her skin, my fingers ran with blood.And rise with me forever across the silent sand, and the stars will be your eyes and the wind will be my hands.
+ True Detective
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »

MessageSujet: Re: What the fuck ? ¤ Ft. Sohran   

Revenir en haut Aller en bas
 

What the fuck ? ¤ Ft. Sohran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BURIED SECRETS :: LAST KISS GOODBYE :: les archives :: rps terminés/abandonnés-