AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
le forum est enfin ouvert, rejoignez nous ! on vous attend avec impatience.
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures.
mais aussi de laisser une trace sur bazzart pour qu'on soit toujours au top.

Partagez | 
 

 # Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MEMBRE DU MOIS + LA CLASSE
avatar
célébrité : Nina Dobrev
messages : 450
je suis ici depuis : 17/04/2014

MessageSujet: # Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)   Lun 21 Avr - 10:54


∞ The hunter & the banshee

pseudo & pseudo




La jeune femme ne savait plus vraiment ou elle en était en ce vendredi soir , rien n’allait dans sa vie entre son frère qui venait de sortir de prison mais qui avait totalement change , elle ne lui reprochait pas loin de la , elle savait que la prison était dure même très dure mais son frère d’avant lui manquait terriblement . Leur relation avait tellement changée , elle s’en voulait terriblement de l’avoir laissé faire ca . Elle prit son sac a main elle avait besoin de sortir et de boire un verre ou plus mais elle ne pouvait pas rester dans cet appartement et croiser son frère c’était pas possible . Elle prit sa voiture et posa son sac a main sur le siège passager et démarra , il était encore tôt pour aller en boite elle décida donc de se rabattre sur un bar , un bar de rue ,un bar plutôt simple , elle trouva une place pas très loin et sortit de sa voiture et rentra dans le bar il était simple comme elle le voulait . Elle s’asseya sur un tabouret regarda le serveur et commanda un mojito le meilleur cocktail pour Mademoiselle Carter . Elle me but d’un trait et en commanda un autre sous le regard du serveur méduse une jeune femme qui buvait aussi vite c’était rare . Elle attrapa me deuxième verre et le but aussi vite . Elle regarda autour d’elle et vit un jeune homme qui lui fit un signe de la main , elle alla vers lui et parla quelques instants quand il lui proposa de commander une bouteille de champagne , elle fit un grand sourire et le laissa commander ,,elle avait déjà beaucoup bu et surtout très vite elle sentait l’alcool montait elle était bien   , elle but des verres de champagnes a la suite et regarda l’heure il était temps de rentrer chez elle . Elle se leva la tête lui tournait mais elle trouva ma sortie et monta dans sa voiture elle était complétement bourrée et il fallait qu’elle rentre chez elle la route allait être sympa.  

Elle démarra doucement et roula en mettant la musique a fond et chantant a tue-tête et complètement faux il fallait le dire . Elle ne remarquait même pas qu’elle ne suivait pas la ligne droit , elle allait une fois a gauche une fois a droite en donnant des grands coups de volant , elle ne contrôlait pas vraiment sa voiture , elle ferma même les yeux un instant quand elle fut réveiller par une sirène de police , elle prit peur et s’arrêta tout de suite , elle était cuite . Elle remit son haut en place autant jouer de ses atouts . Elle baissa sa fenêtre et regardant l’agent « oui monsieur le policier » plus hypocrite ce n’était pas possible , elle le regarda avec  un grand sourire , et lui montra les papiers du véhicule. Il mil demande de sortir pour la fouiller et la faire souffler , elle s’approcha de lui «  tu veux pas plutôt faire la fête » elle lui caresse doucement le visage






code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODERATEUR + SOUMETTEZ VOUS A NOUS
avatar
pseudo : Morgane
célébrité : Jamie Dornan
crédits : bedshapped
messages : 460
je suis ici depuis : 20/04/2014

MessageSujet: Re: # Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)   Lun 21 Avr - 12:10



Bienvenue à Santa Barbara, ville de la jeunesse dorée californienne où vendredi soir rime avec virée aux bars !  
Sorhan détestait le vendredi soir. Enfin, surtout ici. Lorsqu'il était encore aux STUPS, le vendredi était symbole tranquillité : ces soirs là étaient souvent réservés pour traquer l'achat des revendeurs  à leur patron, rien de plus. Ce qui était plutôt sympa et pénard comme job. Mais ici, c'était très différent, les dealers ayant déjà tout acheter sur LA pour refourger aux petits hériters de la côte qui étaient prêt à débourser des milles pour une ligne. Posté à la sortie du plus grand carrefour touristique de la ville, un café dans la main et son portable dans l'autre, il était de contrôle de voiture toute la nuit, ce qui l'enchantait au plus haut point.
La musique de la radio a fond, il marmonnait quelques paroles, mais n'était pas un fin connaisseur de Taylor Swit (il avait promis  d'apprendre quelques chansons pour le plaisir de sa fille, Nora). En même temps, il essayait d'envoyer un sms à son coéquipier le plus proche, Maël. Mais ce dernier ne répondait pas. "Au moins y'en a un qui doit s'amuser ce soir" maugréa-t-il dans sa barbe. Rangeant son cellulaire, il avala une gorgée de café quand son regard fut attiré par une masse sombre au fond de la rue, qui serpentait étrangement. Se concentrant dessus, il ne pu s'empêcher de rire quand il vit la conduite de la jeune personne qui était au volant. Elle devait avoir au moins 10 verres dans le nez pour ne pas suivre la ligne droite. La laissant passer à sa droite, Sorhan reposa son café, démarra en trombe, sirène sur le toit et se mit à la suivre, le sourire aux lèvres. Un peu d'action ne fait jamais de mal.

La voiture se stoppa rapidement, ce qui fut préférable, une course poursuite dans cet état n'aurait pas été judicieuse pour la conductrice. Sortant de sa voiture, tapotant à la vitrine, une jolie demoiselle, aux yeux un brins vitreux la lui ouvrit et lui fila ses papiers de voitures. "Alors Mademoiselle Carter, on a un peu trop fait la fête ce soir?" Fit-il envers la jeune fille qui remis son haut en place. Qu'avait les filles de ce comté a toujours essayer de montrer leur seins? Cara et maintenant elle, comme si s'était un droit de passage dans cette ville ! Se reculant pour lui laisser ouvrir la porte, Sorhan lui demanda de sortir pour la faire souffler dans le ballon et vérifier qu'elle n'avait rien d'illégal sur elle. C'était moins amusant qu'il l'aurait cru.  "tu veux pas plutôt faire la fête ". A peine était-elle sortie, qu'elle lui caressait le visage, soufflant son haleine chargée dans le visage fatigué de l'inspecteur. Ce serait peut-être marrant au final !
"Non mademoiselle Carter, faire la fête, ce n'est plus de mon âge. Moi je suis là pour faire attention aux jeunes filles comme vous qui ne connaissent pas leurs limites. Je vais vous fouiller, donc ne bouger pas s'il vous plait." Se baissant pour tapoter ses chevilles, remontant le long de ses jambes, frappant délicatement son dos et sa taille, elle n'avait l'air de rien cacher sur elles, ce qui était rassurant. "Vous avez des stupéfiants, alcool, arme ou quoi que ce soit d'illégal dans votre véhicule? La surplombant de son mètre quatre ring neuf, il ne la lâchait pas des yeux, pour éviter qu'elle s'évanouisse. C'était la première règle qu'on lui avait appris : ne jamais quitter du regard un suspect. Sinon il pourrait, 1. s'enfuir, 2. essayer de vous tuer, 3. s'évanouir s'il est imbibé d'alcool, cette connexion étant un moyen de le tenir éveiller.


From the dusty mesa, her looming shadow grows, hidden in the branches of the poison creosote. She twines her spines up slowly towards the boiling sun,and when I touched her skin, my fingers ran with blood.And rise with me forever across the silent sand, and the stars will be your eyes and the wind will be my hands.
+ True Detective
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DU MOIS + LA CLASSE
avatar
pseudo : Little bee
célébrité : Shay Mitchell
crédits : Alaska <3 // ATYGIFSFORME
messages : 368
je suis ici depuis : 17/04/2014

MessageSujet: Re: # Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)   Lun 21 Avr - 14:55


flic vs Badass



Elle ne se souvenait plus bien de la raison qui l’avait poussée à boire. Peut-être parce que non alcoolisée elle était moins violente et instable. Mais ça n’avait pas de sens, car elle l’était justement deux fois plus. Quoi qu’il en soit, elle était sortie ce soir dans sa petite robe moulante, perchée sur ses talons, essayant de se trouver une distraction. Mais elle n’y était pas arrivée. Elle avait donc finie une bouteille dans la main et une fléchette dans l’autre, à jouer avec des abrutis finis et quelques prostituées dans un bar pas loin des bas-fonds de la ville. Ca ne lui ressemblait pourtant pas, mais après une visite chez un psychologue annonçant que vous alliez sans doute replongé dans la dépression à cette allure-là vous n’auriez pas trop envie de rire. Sauf alcoolisée. Donc elle s’en était mis plein la tronche et quelque heures plus tard sortit bourrée de ce bar, marchant en titubant sur la route. Quand une voiture avait failli l’écrasée alors qu’elle était au troisième refrain d’une chanson de Britney Spears ou la bouteille de Vodka vide faisait office de micro elle s’était dit qu’il serait peut-être bien de s’arrêtée quelques minutes.

Elle avait vu les lumières des voitures défilées pendant trente bonnes minutes avant qu’un ange tombe du ciel. Ou plutôt que Talhia entre dans sa soirée. Elle la  vie là, assise comme une malheureuse, prête à vomir, et sans doute eu-t-elle pitié, car la minute d’après elles marchaient dans la ville, attendant que l’espagnole dessaoule un peu. Quoi qu’il en soit elle marchait aux cotés de cette fille qui était un mal à l’aise dans cette situation.

« Non mais sérieux Tal qu’est-ce que tu fout ici ? Je croyais que tu trainais que dans des apparts de luxe moi. Avec tes jolies photos et des mannequins partout. » Soudain elle s’arrêta, les yeux grands ouverts. « Hey ! J’me suis jamais tapée un mannequin ! » Bon elle avait peut-être un peu exagéré quand elle avait dit cela en criant mais sur le coup elle l’avait réalisé à haute voix. « Tu m’arrangeras ca un jour hein ? » Elle lui fit les yeux doux. « Promis ? »

Elle ne lâcha pas le morceau pendant les trente minutes suivantes. Et Talhia fit très patiente. Elle se rendit compte soudain qu’une jeune femme pas inconnue se faisait arrêter par un policier. Elle traversa la rue d’un coup, sans se souciée des quelques voitures qui pillèrent sur le coup, entrainant Talhia a sa suite, visiblement bousculée par le revirement de situation. Elle s’approcha de Pimprenelle, une ancienne amie perdue de vue depuis longtemps.

« Piiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiimp ! »

Elle criait au sens propre du terme. Elle se jeta dans ses bras en riant, écartant vivement le policier, un peu surpris de cette jeune femme brune débarquant de nulle part pour réagir. Puis elle leva les yeux vers elle. Mince, ce n’était pas un mannequin. De toute façon aux dernières nouvelles elle était toujours hétéro donc bon. Tant pis.

« Tu fout quoi en Californie ? Ça fait un baille depuis L’Espagne, tu deviens quoi ? »

Elle commença la discussion comme si de rien n’était. Elle se tourna alors vers le policier, fronçant les sourcils.

« Ne me dites pas que vous alliez l’arrêter monsieur l’agent. »

Elle détailla de haut en bas. Il était beau mais ne lui faisait strictement aucun effet, surtout qu’alcoolisée, elle se ruait plus facilement sur les jeunes proies faciles que sur des agents de polices essayant de travailler. Elle pointa un doigt menaçant vers lui, puis se reculant un peu elle murmura a l’oreille de pimprenelle, qui aurait pu l’entendre un mètre plus loin.

« ... quel con. »

Puis elle se redressa, attendant qu’un des deux fasse un mouvement, nullement gênée par la situation. Heureusement qu’elle n’avait plus de bouteille d’alcool à la main sinon ça aurait été plus gênant encore. Elle chercha des yeux Talhia, qui se tenait juste à leurs côtés. Elle lui fit un grand sourire, laissant son doigt menaçant et tremblant sur la poitrine du gendarme.



Oh ... Fuck it !


Dernière édition par Maya M. Ramirez le Mar 22 Avr - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: # Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)   Mar 22 Avr - 20:32

Pimp/Sorhan/Maya ∞ Talhia
Welcome to the Badass Club! T-shirt?
C'était le genre de soirée où il ne se passait pas grand-chose. Le genre de soirée dont on ne s’attend à rien. Elle n’en pouvait plus de regarder les quatre murs qui constituaient son petit appartement. Il fallait qu’elle bouge, qu’elle sorte… Qu’elle fasse quelque chose de sa vie, avant de virer folle. C’était rare que cette envie lui prenne. Avant, la solitude et la tranquillité ne la dérangeait pas. Aujourd’hui, c’était différent. Elle avait besoin de se dégourdir et de se sentir en vie. Sa journée avait été longue et pénible. Elle n’avait pas de contrat, ni de séance de prévue. Il fallait qu’elle trouve quelque chose pour enrayer son ennui. C’est pourquoi Talhia sortit de son appartement, malgré l’heure tardive et le fait qu’elle soit toute seule, et se dirigea vers un coin de la ville où il y avait certainement plus d’action. Elle s’était vêtue de façon « passe-partout », si jamais lui venait l’envie de sortir, ou de seulement se promener tranquillement. Elle arriva alors dans les rues près de quelques bars du quartier et c’est là qu’elle la vit : Maya. Tout de suite, son état alcoolisé lui sauta aux yeux : sa posture manquant de tonus, la chanson qu’elle chantait à tue-tête et surtout, la bouteille d’alcool vide qu’elle avait dans sa main. Ce n’était pas très joli à voir. Elle ne devait pas être dans son meilleur jour. Cette vision l’avait interpellé. Elle ne pouvait pas la laisser ainsi, passer devant et continuer sa soirée. Elle aurait cette image constante dans son esprit. La jeune Italienne s’approcha alors d’elle. Elle se pencha et remit Maya sur ses deux pieds. « Hey, la belle! Les trottoirs ce n’est pas pour toi! » Elle accrocha par la suite son bras sous celui de la brunette. .« Non mais sérieux Tal qu’est-ce que tu fout ici ? Je croyais que tu trainais que dans des apparts de luxe moi. Avec tes jolies photos et des mannequins partout. » Talhia éclata de rire. Si elle savait. Elle trainait rarement dans les apparts de luxe et le sien était loin d’en être un. C’était drôle de voir Maya dans cet état. Elle était si différente. C’était comme s’il y avait eu une illumination chez son amie. Talhia continuait toujours de rire devant ce cirque. « Mais oui, t’inquiète! Tous pleins de jolis mannequins pour la belle Maya! Viens, on va marcher un peu! » Il fallait faire descendre tout cet alcool, avant que son état s’aggrave. Talhia se laissa guidé, contre son gré, lorsque Maya décida de changer de direction et de se rendre de l’autre côté de la rue. Elle ne savait pas ce qui avait attiré son attention, mais Tal’ espérait que cela soit assez important, puisqu’elle venait de manquer de se faire frapper par une voiture. « Maya! Tu vois les points lumineux? Ce sont des voitures, danger! » Elle venait d’avoir la peur de sa vie, à vrai dire!

C’est alors que la Brunette vit ce qui avait poussé Maya à changer de côté de rue. Pimprenelle se trouvait non loin d’elles, avec un policier, ce que sa compagne semblait ignorer. Le cri strident qu’elle fit en nommant Pimp’ lui fit mal aux oreilles. Ouh la… La suite promettait avec une attitude pareil. « Maya, je crois que ce n’est… » Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase que cette dernière commença un monologue à Pimprenelle. C’est seulement à ce moment que Maya remarqua le policier lui demandant s’il allait arrêter leur copine. Tout ça devenait gênant, encore plus avec le « Quel con… » qu’elle glissa à l’oreille de Pimp. Talhia devait faire quelque chose car c’est Maya qui se ferait arrêter. Elle prit son bras dont la main touchait le policier et la fit reculer des deux jeunes gens. « On ne touche pas les policiers Maya! » C’était comme à une enfant. La soirée, finalement, sera intéressante!
 
code by Silver Lungs


Dernière édition par Talhia C. Acciari le Ven 25 Avr - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE DU MOIS + LA CLASSE
avatar
célébrité : Nina Dobrev
messages : 450
je suis ici depuis : 17/04/2014

MessageSujet: Re: # Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)   Mer 23 Avr - 1:37


∞ The hunter & the banshee

Team badass & So'




La jeune femme rigolait toute seule devant le flic tout en essayant  de lui faire le plus de charme possible . Elle se mit contre sa voiture et souris pendant qu'il la fouillant et déposa son doux regard sur lui "Vous voulez toucher plus ?"Cela ne lui ressemblait pas du tout , elle regarda le policier. elle regarda sa voiture et s'appuya dessus pour pouvoir tenir le plus debout possible et posa sa main dessus et rigola , elle avoir des armes c'était une blague . elle fit mine de regarder dans sa voiture  
"Heuuu si des préservatif c'est ....
Elle se redressa sans finir sa phrase cette voix elle la connaissait par cœur , elle pourrait la reconnaître partout . Elle regarda le policier et le decala délicatement et cru voir superman déboulé . lie caresse les cheveux de Maya pour être sur que c'était bien elle et pas un mirage du a l'alcool . elle rigola de plus belle"MAYAAAAAAAAAAA cette nana c'était son amie , elle l'avait connu en Espagne pendant des vacances mais du jour au lendemain elle avait arrête de lui donner des nouvelles pile poil au moment de l'arrestation de son frère , elle avait pas la force de dire qu'elle était une meurtrière elle avait préfère couper les ponts

Elle regarda le policier et déposa son regard vitreux sur Maya et parla comme si l'agent n'était plus la "j'habite ici avec mon frère " elle rigola oui elle avait l'alcool plutôt joyeux enfin tout dépendait de la personne en face . elle déposa son regard sur l'agent quand Maya dit un gros mot elle rigola et dit a Maya "Un con mais sexy". Elle regarda a gauche de Maya et vu talhia une amie a elle qu'elle essayait de devergonder me plus possible et rigola de plus Belle "Mais elle a rien fait madame la saint-nitouche et puis il aime cela , hun monsieur l'agent?" elle déposa son regard sur lui, et puis talhia elle l'aimait plutôt bien , même beaucoup  " Je peux partir c'est bon ?" était prête a repartir et a continuer de faire la fête . Elle regarda l'agent son regard était provocant oui elle le cherchait elle en avait marre d'être de out et se maissa tomber sur les fesses et éclata de rire et chercha dans son sac une cigarette et regarda l'agent "c'est bon monsieur l'agent c'est une clope vous voulez sentir ?" elle rigola et tira sur sa clope et regarda Maya



code by PANIC!ATTACK
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODERATEUR + SOUMETTEZ VOUS A NOUS
avatar
pseudo : Morgane
célébrité : Jamie Dornan
crédits : bedshapped
messages : 460
je suis ici depuis : 20/04/2014

MessageSujet: Re: # Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)   Mer 23 Avr - 19:29



C'était une blague. Il voulait simplement un peu d'action, eu lieu de se réfugier dans son album de Taylor swift et son litre de café. Seulement une petite aventure dans les rues de Santa Barbara, courir après un p"fit voleur de pacotille, sauver une vieille grand-mère somnambule. Au pire des cas, se retrouver en face d'un gang de marmots. Mais tout sauf trois gamines, sur-excitées, et dont les deux tiers étaient totalement bourrées. Sorhan tenait en horreur ces filles qui penchaient un peu trop sur la bouteille, chaque soir de semaine, et titubaient plus qu'elles ne dansaient. Mais là c'était le comble de l'ironie : entre le cri de ralliement de l'une qui retrouve l'autre, les regards assassins ou charmeurs des deux, le doigt pointé sur son buste, l'insulte. Et la cigarette au bec. La soirée était pire que ce qu'il aurait pu imaginer. Heureusement, une lueur d'espoir régnait encore dans cette mascarade en la présence de la seule fille qui avait l'air saine d'esprit, une petite brune qui ne sautillait pas sur place ou ne criait pas.
Roulant des yeux, reculant d'un léger pas pour ne pas se retrouver coller à l'une d'elle, il se gratta nerveusement le derrière de la tête et les fixaient du regard. "Bon mesdemoiselles, vous avez l'air toutes les trois très gentilles mais il n'y a que deux solutions devant vous. La première, j'oublie les insultes, le charme et j'en passe, et je fais souffler la demoiselle en voiture, Pimprenelle Carter si je me souviens bien, pour savoir si elle était au dessus de la limite…. Ce dont je ne doute pas. Elle passera quelques heures en cellule de dégrisement mais rien de plus." Essayant de rester le plus sérieux possible et de ne pas s'énerver contre le trio maléfique, il serra des poings quelques secondes. " La seconde solution est beaucoup plus simple : je vous embarque toutes et vous passez la nuit au poste pour injures à agent, conduite en état d'ivresse, ébriété sur la voix publique et je pense que je peux trouver d'autres chefs d'accusations.
Sorhan était peut-être grand et bien bâti, mais il essayait de réfléchir à la manière de maitriser trois filles, saoules, à lui tout seul. Elles portaient des talons hauts, bête noire des flics en patrouille : un coup de talon, ça vous traumatise un homme, soyons-en sûr. Fixant la seule du groupe qui n'était pas saoule, Sorhan lui adressa un léger sourire "Je pense que vous devriez les aider à choisir, elles n'ont pas l'air consciente de la situation. Et puis ça me gênerait de vous embarquer alors que vous avez l'air plutôt sobre."


From the dusty mesa, her looming shadow grows, hidden in the branches of the poison creosote. She twines her spines up slowly towards the boiling sun,and when I touched her skin, my fingers ran with blood.And rise with me forever across the silent sand, and the stars will be your eyes and the wind will be my hands.
+ True Detective
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DU MOIS + LA CLASSE
avatar
pseudo : Little bee
célébrité : Shay Mitchell
crédits : Alaska <3 // ATYGIFSFORME
messages : 368
je suis ici depuis : 17/04/2014

MessageSujet: Re: # Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)   Mer 23 Avr - 22:33


flic vs Badass



Ah quand remontait sa dernière cuite ? Voilà une bonne question. Après tout ce n’était pas tous les jours, que la Maya bosseuse sortait le soir et se saoulait jusqu’à insulter un agent de police. Le lendemain, sur que ça ne serait pas la même personne qui s’excuserait platement de son comportement indécent. Mais que vouliez-vous, alcoolisée, elle était comme cela, d’humeur frivole. Au moins elle n’était plus trop en état de sa battre non ? C’était peut-être un des seuls bons points. Elle regarda le jeune policier soupirer et reprendre calmement la parole, nullement impressionné par les trois jeunes filles parant à tour de rôles en riant, bon surtout les deux puisque Talhia restait calmement à dire à la jeune hispanique de se calmer. Elle n’avait pas tort d’un côté mais Maya ne l’entendait pas de cette oreille et la poussa derrière, in intéressée par cette femme un peu trop rationnelle à son gout.

"Bon mesdemoiselles, vous avez l'air toutes les trois très gentilles mais il n'y a que deux solutions devant vous. La première, j'oublie les insultes, le charme et j'en passe, et je fais souffler la demoiselle en voiture, Pimprenelle Carter si je me souviens bien, pour savoir si elle était au-dessus de la limite…. Ce dont je ne doute pas. Elle passera quelques heures en cellule de dégrisement mais rien de plus."

Oula, il était énervé. Mais il changeait vite d’humeur lui. Maya lui fit son plus beau sourire, il n’embarquerait pas Pimprenelle contre son gré, ou alors elle lui ferait ce qu’il méritait, un bon coup dans l’entrejambe. Tiens, ça lui apprendrait à arrêter des jeunes femmes qui ne faisaient que s’amuser.

" La seconde solution est beaucoup plus simple : je vous embarque toutes et vous passez la nuit au poste pour injures à agent, conduite en état d'ivresse, ébriété sur la voie publique et je pense que je peux trouver d'autres chefs d'accusations. "

Maya soupira. Il était moins drôle que mignon le pauvre. Elle avait croisée des flics plus sympas à Barcelone, des flics de son quartier qu’elle connaissait très bien, et qui trainaient plus au bar en une journée que Pimprenelle Cartero en un mois. Maya avala sa salive mais garda cet air sur d’elle et continua de le regarder droit dans les yeux. Puis il s’adressa à Talhia avec un sourire :

"Je pense que vous devriez les aider à choisir, elles n'ont pas l'air consciente de la situation. Et puis ça me gênerait de vous embarquer alors que vous avez l'air plutôt sobre."

Tout à coup Maya comprit la situation, et d’un coup, avec une raison que elle seule sur le moment compris, elle fendit en larmes. Des larmes rire. Elle riait éclats, ses poumons crachaient ce rire alcoolisé et puissant, qui la pliait en deux. Elle se calma une ou deux minutes plus tard, pliée contre la voiture. Puis elle se leva, affrontant les regards surpris des trois autres.

« Quoi même toi Pim t’as pas fait le rapprochement ? »

La jeune femme ne sembla pas comprendre et Maya rait de plus belle, mais cette fois quelques secondes avant de reprendre la parole, consciente qu’elle risquait de se retrouvée elle aussi en cellule.

« Bah il dit qu’elle est clean. » toujours un silence de mort. « Elle sortait avec un dealeur, et il dit qu’elle est clean. » puis d’un air très sérieux elle eut une parole au policier qui l’enfonça définitivement. « Elle a plus de trucs dans son sang je suis sure que j’en ai jamais eu dans toute ma vie. »

Elle explosa à nouveau de rire, appuyée contre Pimprenelle, qui elle sembla comprendre, tandis que Talhia eut un visage fermé et vexé. Presque triste. Carrent triste, peut-être même en colère, ainsi Maya compris son erreur. Elle se mit à côté de Talhia et lui mit un petit coup dans l’épaule.

« Vais je blague je suis sure que tu es plus clean que jamais. »

Elle lui fit un bisou sur la joue, un peur repoussée elle devait l’avouer et elle se tourna vers le policier, ayant une voix posée bien que traitreusement affligée par l’alcool.

« Bon monsieur le policier, je suis désolée je vais me taire. Je suis calme. Vous voyez ? Je suis calme là. » Elle eut un regard a pimp avec un sourire. « Bon toi souffles et explose le recode d’alcool au volant badass. »

Elle se recula, avançant vers la route, se tenant juste au bord du trottoir, menaçant de tombée sur la route à tout moment. Elle eut le regard dans le vague. Puis se tournant vers le petit groupe à deux pas d’elle, elle faillit tombée en arrière sur les bitumes traversés rapidement par les voitures qui klaxonnaient. Elle se rattrapa a un poteau a temps et regarda les jeunes gens avec un sourire jusqu’aux deux oreilles. Se trainant jusqu’à eux elle se blottit contre Talhia, qui ne semblait pas totalement heureuse de l’avoir collée a elle. Finalement la jeune femme renonça et s’assit sur une bouche à incendie, épuisée par la fatigue et par sa jambe droite la faisant toujours souffrir. Elle pressa sa blessure de ses mains, souriant toujours mine de rien. Elle laissa échapper un râle de contentement quand sa blessure arrêta de la faire souffrir.




Oh ... Fuck it !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: # Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)   Ven 25 Avr - 14:21

Pimp/Sorhan/Maya ∞ Talhia
Welcome to the Badass Club! T-shirt?
Si elle avait souhaité passé une soirée plus mouvementée, ce n’était plus trop le cas  à présent. Que lui avait-il pris de vouloir de sortir de chez elle à une heure pareil? Justement, elle ne le savait pas trop. La jeune femme ne voulait que se dégourdir les jambes. Ce n’était pas moins le dire, elle n’était pas prête à la soirée qu’elle allait avoir. Elle n’aurait pas pensé à devoir faire face à un policier, en présence de deux jeunes femmes complètement ivres, malgré qu’avant ce soir, elle les aimait bien ces filles. Quoi qu’au début, elle devait se l’avouer, elle trouvait la situation plutôt rigolote. C’était deux jeunes femmes, qui étant légèrement saoule, se retrouvaient après un moment d’absence. Talhia ne savait toujours pas pourquoi Pimprenelle était avec ce policier. Peut-être le connaissait-elle personnellement? Naïve, va! Il était pourtant facile de faire le lien. Une voiture, une fille ivre et un policier. Pour la jeune Italienne, ses deux copines ne faisaient rien de mal… Jusqu’à ce que Maya y mette de son grain de sel. C’était une chose de taquiner, c’en était une autre d’insulter le policier. C’est pourquoi Tal’ l’avait entraîné un peu plus loin de la discussion entre la policier et Pimp’. Peine perdue, c’était aussi difficile de l’éloigner de cette situation qu’il était difficile d’enlever un jouet à un enfant.

"Mais elle a rien fait madame la saint-nitouche et puis il aime cela , hun monsieur l'agent?" C’est ce qui la ramena à la conversation. Sympa’ le « sainte-nitouche ». « Eh ben merci, hein! Déjà mieux que de me faire arrêter! » Il ne fallait pas parler trop vite. Le policier énonça, alors, les deux options qui s’offraient aux jeunes femmes. L’une d’elle impliquait sa propre arrestation. « Un instant, mais je n’ai rien fait moi? » C’était invraisemblable. "Je pense que vous devriez les aider à choisir, elles n'ont pas l'air consciente de la situation. Et puis ça me gênerait de vous embarquer alors que vous avez l'air plutôt sobre." C’était déjà ça de gagner, au moins il reconnaissait qu’elle n’était pas dans le même état que les deux autres. Elle n’eut pas le temps de répondre, disant qu’elle s’occuperait de ses deux amis, que Maya reprit la parole et encore une fois, ce n’était pas dans l’avantage de Tal’. Que lui prenait-il de dire qu’elle se droguait? Pourquoi ramener son ancien petit copain dans la conversation et parler de son emploi? Son cœur se serra à cette réplique. Ce n’était pas le temps de penser à lui et leur histoire. Il fallait rester concentrer, même si pour le moment, elle avait envie de faire taire la jolie Hispanique. Elle était complètement impuissante face à l’état de Maya. Cette dernière était incontrôlable sur ses paroles. Elle continuait toutefois de la suivre des yeux la regardant s’approcher du bord de la route. On n’allait pas ajouter à tout ça un accident de voiture en plus!

Talhia repoussa quelque peu Maya lorsque celle-ci se colla, par la suite sur elle. Elle avait ses dernières paroles qui lui restaient en tête, même si elle avait spécifié que c’était une blague. Dans cette situation, l’agent de ferait probablement pas la différence entre les deux jeunes femmes saoules et une droguée. Talhia alla rejoindre Maya qui s’était assise sur la bouche d’incendie, un peu plus loin des deux autres. Elle pourra enfin lui dire sa façon de penser. « Non, mais ça ne va pas de dire que je suis une droguée? Qu’est-ce qui te prend? Reviens sur terre Maya, ce n’est plus drôle-là! » Hum… Peut-être pas la meilleure idée d’aller énerver une fille saoule!
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE DU MOIS + LA CLASSE
avatar
célébrité : Nina Dobrev
messages : 450
je suis ici depuis : 17/04/2014

MessageSujet: Re: # Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)   Mar 29 Avr - 12:06


∞ The hunter & the banshee

Team badass & So'





Pimprenelle ne pensait vraiment pas que la soirée allait finir comme ca , même si elle était très contente de revoir Maya finir au poste de police ne lui donnait pas vraiment envie . Elle était par terre a fumer sa cigarette et chanter une chanson quand elle entendit que Maya disait qu’elle était sortit avec un drogue , elle regarda le policier « Oui oui ca c’est vrai monsieur l’agent c’est peut être une mule qui sait non ? Vous monsieur l’agent regardez son visage d’ange c’est peut être ca , j’ai regardé une émission sur cela » elle rigola toute seule et se redressa grâce a l’aide sa voiture qu’elle remercia au passage et s’avança vers Maya et Talhia  qui était allées plus lions pour parler entre elles. Pimprenelle les écouta en rigolant de plus Belle . Les deux amies se disputaient vraiment pour rien mais c’était tellement marrant a voir . Elle soupira et jeta sa cigarette et ses chaussures a talons elle avait tellement mal aux pieds . Elle les jeta prêt de sa voiture et sursaut quand elle entendu une de ses amis hurlée de douleur et se retourna vers elles c’était Maya qui venait de donner un coup de poing à talhia , elle se mot entre les deux en hurlant «  Non mais vous êtes malade ou quoi vous deux » elle regarda Maya talhia et le flic avec un sourire pour calmer le jeux un maximum

Pimprenelle sentit une main s’abattre sur sa joue elle savait très bien qu’elle aurait pas du se mettre entre les deux jeunes filles , elle n’avait pas vu qui lui avait mit la claque mais en tout cas elle avait mal  . elle comprit assez vite que toutes les trois aller finir en cellule c’était sur maintenant . Elle s’approcha du policier et montra les deux jeunes en pleurant enfin en faisant semblant comme une petite gamine avec son papa « Monsieur l’agent elle m’a fait mal , une des deux et j’ai très mal vraiment » elle lui attrapa le bras et posa sa tête contre son bras


code by PANIC!ATTACK

[/quote]


one thousand lonely stars
i've died a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. yhe ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODERATEUR + SOUMETTEZ VOUS A NOUS
avatar
pseudo : Morgane
célébrité : Jamie Dornan
crédits : bedshapped
messages : 460
je suis ici depuis : 20/04/2014

MessageSujet: Re: # Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)   Jeu 1 Mai - 17:09



Il fallait qu'il se sorte de cette situation. Et vite. Appelez du renfort ? Et qu'on se foute de sa gueule en le raillant ?  Sorhan s'était occupé de dealers bien plus impressionnant que ces pimbêches, de drogués bien plus dangereux, aux prises à des hallucinations mouvementées. Non, il ne pouvait contacter ses confrères et passer pour un moins que rien.  Les regardant une à une, essayant de comprendre ce qui était vrai et ce qui ne l'était pas, Sorhan ne pouvait s'empêcher de sourire aux remarques de chacune : elles étaient au final dans le même état, hystériques dès qu'une remarque fusait, énervées dès que l'une rigolait. Parfois, il avait du mal à comprendre ce genre de filles, totalement déconnectée de la réalité, où l'alcool avait remplacé le sang et où leur comportement devenait dès plus étrange. C'était comme s'il n'existait pas, ou du moins, sauf pour leurs plaintes. Elles agissaient comme dans un spectacle, se crêpant le chignon, se frappant de leur petit poing mou, se moquant l'une de l'autre. Il n'existait réellement pas.
Malgré les "je suis calme, je me tais, je m'assois sur le sol" de chacune, Sorhan savait qu'il n'avait que deux solutions : les laisser dans le mal, se débrouillant seules, ou les enfermer quelques heures au fond d'une cellule pour qu'elles dessaoule. Lorsque la Pimprenelle plaqua sa tête contre son bras, tel un enfant désarçonné, il souffla un bon coup. "Bon, les filles. Visiblement vous avez quelques rancunes à révéler. Je vous propose une solution, vous me suivez tranquillement, et je vous emmène au poste. Si vous vous tenez correctement, je ne prendrais ni déposition ni noms. Vous resterez juste tranquilles au commissariat, pour vous calmer et discuter un peu. Qu'en dites vous ? "
Il ne voulait les abandonner dans cet état dans la rue, les laissant aux griffes de n'importe quel petit revendeur de mauvaise drogues ou recherchant une partenaire de jeu. Mais en même temps, les mettre en cellule, et les inculper pour les divers motifs précédemment dit ne lui disait pas non plus. Lui aussi avait été jeune, lui aussi avait eu un comportement abusif, provoquant, et il avait été content de tomber sur des flics compréhensifs.


From the dusty mesa, her looming shadow grows, hidden in the branches of the poison creosote. She twines her spines up slowly towards the boiling sun,and when I touched her skin, my fingers ran with blood.And rise with me forever across the silent sand, and the stars will be your eyes and the wind will be my hands.
+ True Detective
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DU MOIS + LA CLASSE
avatar
pseudo : Little bee
célébrité : Shay Mitchell
crédits : Alaska <3 // ATYGIFSFORME
messages : 368
je suis ici depuis : 17/04/2014

MessageSujet: Re: # Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)   Jeu 1 Mai - 19:35


flic vs Badass



Oui, Maya n’aurait pas dut lui mettre un coup de poing. Pourquoi avait elle fait cela, elle qui savait se contenir sauf en cas de crise vraiment violente. Mais là, elle avait mérité cette remarque, cependant cet état avancé de fatigue par l’alcool, elle avait trouvé cette solution meilleure que de s’excuser. C’était une sorte de « Je suis désolée mais tiens dans ta face je n’ai pas envie de le dire. » Bon, ça n’était pas meilleur moyen de faire des excuses, c’était peut-être même le pire, mais bon, ça restait le moyen utilisé. Talhia répliqua mollement, telle une petite fille, mais la boxeuse qu’était Maya la métrisait aisément, cependant son cerveau embrouillé par l’alcool lui faisait perdre ses moyens. Elle eut soudain envie de vomir en recevant un coup dans le haut du ventre, mais réussit à se retenir. Finalement Pimprenelle tenta de s’interposer avant de se prendre un coup de l’une des deux filles.

"Bon, les filles. Visiblement vous avez quelques rancunes à révéler. Je vous propose une solution, vous me suivez tranquillement, et je vous emmène au poste. Si vous vous tenez correctement, je ne prendrais ni déposition ni noms. Vous resterez juste tranquilles au commissariat, pour vous calmer et discuter un peu. Qu'en dites-vous ? "

Maya venait juste de lui mettre une énième gifle quand le policier était intervenu oralement. Les deux filles s’étaient alors immobilisées. Maya avait profité de l’instant pour mettre Talhia a terre avant de s’avance vers le policier.

« Ah non mais je peux pas aller au commissariat, il y auras personne pour venir me chercher moi! » Elle avait dit ça avec une assurance qui aurait presque été prise au sérieuse si elle n’avait pas trébuché six fois en se rendant au près du policier. « En plus je travaille demain je crois plutôt que je vais retourner dormir dans ce bar a bas. »

Elle désigna le bout de la rue ou les lumières de l’endroit étaient toujours allumés. Elle voulait juste finir la soirée à dormir, et pas au poste. Elle préférait largement son lit douillet. Enfin douillet, son matelas un peu grinçant n’était pas super, mais il faisait mieux l’affaire que le béton d’une cellule.





Oh ... Fuck it !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: # Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)   Sam 3 Mai - 4:51

Pimp/Sorhan/Maya ∞ Talhia
Welcome to the Badass Club! T-shirt?
SElle y avait été par la provocation. Il fallait qu’elle résonne Maya et le seul moyen qu’elle avait trouvé c’était de la provoquer. Erreur. Grave erreur. Cette fille sans alcool était un ange. Cette fille avec de l’alcool était une bombe à retardement et elle venait d’exploser. Sans raison aucune c’est son poing que Talhia venait de recevoir en plein visage. Elle était sous le choc, sans mot. Instinctivement, sa main avait été à son visage. Elle aura un œil entouré de noir le lendemain, c’en était presque sûr. Comment réagir sans avoir l’air d’une fillette pleurnicharde? Ce n’était pas du tout ça qu’elle voulait faire. Sous l’adrénaline, elle riposta et frappa, à son tour, l’Hispanique. Les coups venaient de partout. Elle n’avait certainement aucune chance face à la forme physique de Maya, mais lorsqu’elle était énervée, la demoiselle, sa force prenait d’autres proportions que cela en était surprenant. Malgré, ce ne fut pas suffisant pour l’arrêter. L’Italienne tentait de lui viser le ventre puisque cela avait semblé fonctionner à son premier coup.  Concentrée sur les coups de Maya et aveuglée par l’énervement, elle en avait oublié l’agent de police à leurs côtés et Pimprenelle. De quoi avaient-elles l’air devant l’officier? Deux filles saoules et une supposée droguée bagarreuse. Talhia ne vit même pas Pimp’ lorsque celle-ci tenta de s’interposer dans le Catfight. Venait-elle de frapper cette amie qui ne lui avait rien fait? Peut-être, elle n’en savait rien. Elle ne savait plus rien, en fait. Cette situation était beaucoup trop invraisemblable.  Si invraisemblable, que la Brunette se retrouva au sol sans comprendre comment.

"Bon, les filles. Visiblement vous avez quelques rancunes à révéler. Je vous propose une solution, vous me suivez tranquillement, et je vous emmène au poste. Si vous vous tenez correctement, je ne prendrais ni déposition ni noms. Vous resterez juste tranquilles au commissariat, pour vous calmer et discuter un peu. Qu'en dites-vous ? "

« Quoi? Non, non, non! Je n’ai rien fait, c’est elle qui… » À quoi bon s’expliquer? Si l’officier pensait que les trois filles devaient embarquer avec lui, il ne devait plus avoir aucun moyen de le convaincre. Elle se leva péniblement, son corps la faisant souffrir. Elle croisa ses bras sous sa poitrine et ne dit plus rien. Elle ne pouvait que capituler et ne plus chercher les ennuis. Elle en avait déjà assez comme cela. Elle se mit un peu à l’écart, s’appuyant sur le poteau d’une des lumières de la rue. Elle soupira regardant l’attitude de Maya. Talhia n’avait souhaité que l’aider et voilà dans quelle emmerde elle l’avait mise! Elle allait s’en souvenir de celle-là! Son attention allait maintenant vers Pimprenelle, qui n’était pas bien mieux. Il ne restait plus qu’à se faire à l’idée : Talhia, tu allais passer une petite nuit en cellule!
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »

MessageSujet: Re: # Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)   

Revenir en haut Aller en bas
 

# Seul le corps peut aller en prison, l'esprit ne peut être prisonnier, on ne peut pas attraper le vent. (So' , maya et Tal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» jusqu'ou peut vous entrainer la colère ?
» Nous nous y reprendrons à deux fois avant d'aller danser (Haley) - Terminé
» [Cage à poule] Qui veut aller en prison et louer ça ?
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Le sous- préfet peut aller aux champs!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BURIED SECRETS :: LAST KISS GOODBYE :: les archives :: rps terminés/abandonnés-