AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
le forum est enfin ouvert, rejoignez nous ! on vous attend avec impatience.
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures.
mais aussi de laisser une trace sur bazzart pour qu'on soit toujours au top.

Partagez | 
 

 sweet misery #robbin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »

MessageSujet: sweet misery #robbin.   Mar 29 Avr - 20:27


robbin&alyssa ◮ seems it's my destiny, for love to cause me misery.
Mademoiselle Bradsburry, un peu de tenu! Disait le professeur de mauvaise humeur en haussant le ton parce qu'elle n'avait clairement pas entendu les premières fois. Alyssa? Elle venait de sursauter sur sa chaise. Mon dieu, c'était horrible de se faire réveiller comme ça, mais cela résumait bien ses habitudes de débauche habituelle. Dans un bar, défoncé, rendu au petit matin elle n'arrivait plus à se réveiller et lorsqu'elle le faisait, la voilà en train de sombrer en cours. Pour sa défense le cours en question n'avait rien d'intéressant. Et dire qu'elle étudiait la psychologie il y a pas plus tard que l'année dernière. Elle avait bien fait de ne faire qu'a sa tête et de ce tourner en quoi elle était fait - soit la danse et l'art. Pas sûr qu'on approuverait, mais bon Alyssa avait toujours fait ce qu'elle voulait. Sa mère était morte lorsqu'elle n'était qu'une enfant et son père pourrissait en prison pour une peine à vie pour meurtre. Des parents fixe, elle en a jamais vraiment eux, elle passait son temps à fuguer et faire ce qu'elle voulait. Elle ne connaissait pas la stabilité et elle en avait peut être pas envie en fin de compte. Elle n'avait été stable qu'une seule fois dans sa vie et la blonde était tellement paumée qu'elle avait réussi à gâcher ce qui lui restait de bien dans sa vie. Personne était à l'abri d'une grossesse après tout. L'enfance de la blonde n'avait pas été facile, mais son comportement n'aidait pas vraiment seulement sa fausse couche l'avait détruit bien comme il le faut. Elle était partie en cure sans un mot et voilà le résultat? Oui, pauvre fille. C'est ce que certains dirait en l'a voyant. Alyssa avait terminer ses cours pour la journée. Elle était retourné dans son appartement miteux qu'elle arrivait à payer entre l'héritage de sa mère et son job de serveuse. Elle avait passé un peu de temps pour se reposer alors que pour le reste, la blonde passa une ou deux heures dans son studio d'art. Cette pièce où elle faisait principalement de la peinture, avant qu'elle ne reçois un message d'une copine en disant qu'elles sortaient en boite ce soir. Alyssa décida de laisser tomber le pinceau qu'elle avait dans la main. Elle mangea rapidement et alla se préparer pour sortir avec ses amis. Fêtarde elle l'était, mais elle était aussi une addict fini et en rechute depuis sa cure comme quoi elle n'avait pas tellement changé. Elle rejoignait ses copines dans le bar, prenant un verre avant d'aller danser sur la piste de danse avant de bousculer quelqu'un en sortant. Tu peux pas regarder où tu vas, oui? C'était elle qui était en tord en plus, mais fallait pas essayer de comprendre. Enfin ça s'était avant de relever le regard pour voir qu'elle était tombé sur Robbin. Merde. Oui merde, c'était pas son jour. Il devait la détester mais en plus c'était pas le genre à faire des efforts. Elle lui avait brisé le coeur juste en partant comme une voleuse comme elle l'avait fait et elle préfèrait l'éviter plutôt que de s'excuser et de vouloir se faire pardonner, mais le revoir ne faisait que lui rapeler des souvenirs douloureux qu'avec le temps elle ne voulait plus vraiment ce tenir en compagnie des Wanderbrooke. Enfin bref, Alyssa s'était pas forcément son truc l'amour, elle avait l'habitude d'être autodestructrice et de gâcher ses relations avec les autres.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: sweet misery #robbin.   Mer 30 Avr - 13:29



sweet misery



Déprimé était l'émotion qui me caractérisé ces temps ci. Tout me déprime. Mon job, ma vie, les femmes, ou plutôt le fait de ne pas être cajolait pas la femme qui était censé marié avec moi. Mes parents déprimés à cause de moi, certes ils avaient conscience que je me tuais au travail, que je finissais à pas d'heure. Mais je me faisais vieux, enfin selon eux, et il était temps que je construise une famille et qu'une femme s'occupe de moi et me donne tout l'amour du monde. Mes parents avaient même essayé de me faire rencontrer plusieurs femmes, les filles de leurs amies. Mais il manquait toujours quelque chose. Le problème ce n'était pas elles, mais moi. Je n'arrivais plus à m'attacher, ni même à m'imaginer construire quoi que se soit. On me disait que j'étais pathétique, que j'avais donné mon coeur à une fille, et que depuis que je l'avais perdu je ne faisais confiance à plus personne. Certes il y avait une part de vérité. Avec Aly' je vivais sur un petit nuage, loin de tous les problèmes quotidien, mais du jour au lendemain, elle me coupa les ailes. Je suis retombé sur terre rapidement, et je ne voulais plus jamais devenir stupide à cause de l'amour. Cette femme m'avait craché son venin, et pourtant je pensais toujours à elle même si je ne l'avouerais pas. Bien sur j'avais eu quelque truc avec des femmes après ça mais, c'était rien de sérieux, dès que ça prenait trop d'ampleur, je me faufilais.

Ce soir, j'avais décidé de passer à la boîte de nuit voir un ami à moi, histoire de me changer un peu les idées. Je ne peux pas dire que j'étais alcoolique, enfin si selon les médecins être alcoolique c'est prendre deux, trois verres de vins tous les soirs, dans ce cas je le suis. Il m'arrivait souvent de passer par un bar en rentrant du travail, ou si je ne m'arrêtais pas, je m'installais dans mon salon un verre de whisky à la main. C'est comme ça que je m'endormais quand je ne m'endormais pas sur mon bureau accablé par le travail. Ma vie n'avait plus de sens depuis longtemps, et je ne vous cache pas que je m'ennuyais comme un rat mort. Quelque fois je me demandais même pourquoi j'étais encore là, à subir le sort de la vie... Des proches m'avaient conseillé d'aller voir un psy mais j'avais du mal à comprendre comment des personnes inconnus pourraient m'aider en gribouillant sur un bout de papier après m'avoir écouté râler.

Ce soir là, j'avais les yeux dans le vague, et je ne pense pas que je serais de très bonne compagnie à Henry. J'entrais dans le club et avançai vers le bar car je savais que je retrouverais mon ami. Mais là, une demoiselle mal polie et sans doute éméchée me bouscula tout en m'accusant alors que c'était elle qui ne marchait pas droit. J'étais prêt à continuer ma route sans broncher mais je stoppai net quand je reconnu ce visage qui m'avait tant blessé et tant manqué à la fois. Alyssa. Je ne m'étais pas préparer à tomber sur elle, mais je crois que de toute façon j'aurais jamais été prêt après tout ce qu'elle avait pu me faire. Mon coeur se serra et pendant un instant je m'imaginais la pousser et la frapper dans tous les sens en lui criant à quel point ma vie était une merde depuis qu'elle m'avait abandonné. J'avais trop de questions que j'aurais souhaité lui poser. - Tu sais, tu peux toujours t'enfuir et faire comme ci de rien n'était. lui dis-je d'un ton détaché en lui faisant un clin d'oeil. Oui partir, s'enfuir. Elle était forte pour ça non? Pendant l'espace de 2 secondes j'aurais aimé la prendre dans ses bras, la serrer contre moi et respirer son doux parfum, mais là j'avais envie de lui rendre toute la misère qu'elle m'avait fait. J'essayais de contrôler mon regard pour ne pas trop être envouté par sa beauté et perdre mes moyens. - Je vais pas te retenir, une fois ça m'a suffit hein. nouveau sourire hypocrite. Ah si elle savait ce que j'avais enduré...


made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
 

sweet misery #robbin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sweet Nightmare} Manni
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BURIED SECRETS :: LAST KISS GOODBYE :: les archives :: rps terminés/abandonnés-