AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
le forum est enfin ouvert, rejoignez nous ! on vous attend avec impatience.
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures.
mais aussi de laisser une trace sur bazzart pour qu'on soit toujours au top.

Partagez | 
 

 Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »

MessageSujet: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Ven 2 Mai - 1:09


Khalysta Bethany Svensson
You know I'd rather walk alone, than play a supporting role if I can't get the starring role

NOM COMPLET ☇ Khalysta Bethany Svensson SURNOMS ☇ Khaly, Blondie, Boucle D'or, Chérie pour une nuit...AGE ☇ 21 ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE ☇ 31 octobre 1992, Santa Barbara ORIGINES ☇ D’origine américaine par son père, norvégienne de sa mère NATIONALITÉ ☇ Américaine MÉTIER/ÉTUDES ☇ Artiste accomplie, elle travaille dans un cabaret-spectacle. Elle crée et interprète les spectacles, en plus d’y être serveuse.  ORIENTATION SEXUELLE ☇ Tous ce qu’il a deux jambes, deux bras et… de quoi me faire plaisir.  STATUT ☇ Célifabulous STATUT MONÉTAIRE ☇ Well... Merci Papa. TROIS QUALITÉS ☇ Passionnée, Curieuse, Attentionnée TROIS DÉFAUTS ☇ Impulsive, Instable, Désordonnée GROUPE ☇ little white lies CÉLÉBRITÉ ☇ Pixie Lott CRÉDITS ☇ FallenAngel (a) Tumblr (g)

Khaly possède un look excentrique. Elle adore qu’on se retourne sur son passage parce qu’elle attire l’œil. (+) Elle fume depuis qu'elle a 16 ans. (+) Elle adore les films d'horreurs mais a une peur bleue des araignées. (+) C'est une enfant dans le corps d'un adulte. (+) Sa sœur, c’est tout pour elle. C’est cette partie d’elle qu’elle n’a pas. C’est la perfection à ses yeux. Elle pourrait arrêter son monde qu’à sa sœur et elle serait combler. (+) Elle est souvent dans son monde. (+) Elle s'est déjà cassé la jambe en enfilant une paire de jeans. (+) Ses cheveux changent constamment. Elle a des dizaines de postiches différents, pour la plupart blonds. Ses vrais cheveux sont longs et blonds naturels. (+) Elle reste elle-même en tout temps. (+) Très franche. (+) Elle mangerait des céréales trois fois par jour. (+) Elle pourrait vivre de nuit et seulement dormir le jour. (+) Khalysta aime sortir en boîte, boire, danser et tout oublier. (+) Elle est maladroite. (+) Elle agit comme si sa vie était un spectacle constamment.(+) Elle habiterait dans son cabaret si elle le pouvait.(+) Elle a une sainte horreur des poupées et des pantins. (+) Elle n'est jamais tombée amoureuse. (+) Elle garde chaque tenue et accessoire de scène. (+) Elle se drogue sans gêne, ayant une préférence pour l’herbe. (+) Elle est à l'aise avec son corps, la nudité ne la dérange pas. (+) Boucle D’or affiche constamment une attitude de « je-m’en-foutisme »(+) Elle est bisexuelle, avec une préférence pour les garçons. (+) Elle est très ouverte d’esprit. Plus rien ne la choque. (+) Elle aime les relations passionnelles, même si elle sait que cela ne dure jamais longtemps. (+) Elle est imprévisible. (+) Elle a un talent pour s’attirer des ennuis et ce, depuis le lycée. (+) Rêve de faire la tête d’affiche des plus grands spectacles de Broadway. (+) Ses humeurs sont comme des montagnes russes. Une minute, elle peut sauter de joie et la seconde, elle pète un câble. (+) Elle connait par coeur des centaines de chanson, mais n'a aucune mémoire avec les prénoms. (+) Elle est souvent en retard et perd constamment ses clés.


PRÉNOM/PSEUDO ☇ Cat'// Missviggie (don't ask ) AGE ☇    PAYS/RÉGION ☇ D'une contrée lointaine qui se nomme Canada.FEQUENCE DE CONNEXION ☇ Trop présente SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTE ? ☇ Tout droit sorti de mon imagination, fille! COMMENT AS-TU TROUVE LE FORUM ? ☇ COMMENTAIRES/SUGGESTIONS ☇ J'attends toujours une statue me représentant! ON EST BAISABLE ? ☇ Toute à la fois! PETIT MOT POUR LA MIFA ☇   CODE DU RÈGLEMENT ☇ Validé par Taratété
Code:
[b]Pixie Lott[/b] ☇ Khalysta B. Svensson


Dernière édition par Khalysta B. Svensson le Dim 4 Mai - 17:57, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Ven 2 Mai - 1:11


You don't love me, big fucking deal I'll never tell you how I feel You don't love me, not a big deal, I'll never tell you how I feel

Tu tiras une nouvelle fois sur la clope que tu avais entre tes doigts. Cette bouffée de nicotine avait le don de te détendre instantanément. Il était 5heure du matin et tu n’avais toujours pas sommeil. Tu étais assise sur le rebord de la fenêtre de ta chambre, celle-ci entre-ouverte pour ne pas laisser d’odeur dans le loft. Tu le sais que Théa ne le supporterait pas et avec Phoenix, il était hors de question qu’elle respire la fumée de ta cigarette. Ce petit rituel, il était presque devenu une routine. Tu regardais toujours les premières lueurs du jour se lever. Aujourd’hui tu ne faisais pas exception à la règle. Tu savais pertinemment que les bras de Morphée ne t’accueilleraient seulement d’ici une heure. Tu laissais jouer, à un volume bas pour ne réveiller personne, ton tourne disque qui grinçait un vieil air rock. Tu étais paisible, tu revenais d’une nuit mouvementé au cabaret. Tu avais encore le corps et la tête emplie de paillettes et de chorégraphies les plus compliquées les uns que les autres. Cela avait pour effet de te calmer, de te faire oublier tous les tracas quotidiens. Pour cela, tu en avais des choses à te sortir de l’esprit.

31.octobre.1992 ɞ Je suis née cette journée où la plupart des enfants sont dans les rues à faire la cueillette de sucreries. On voit toutes sortes de déguisements, des plus farfelus aux plus classiques. Sorcières, fantômes, vampires… Tout y passe. Aux yeux de mes parents, je ne faisais pas exception à la fête. Selon eux, ils venaient de donner naissance à un petit démon. Il est difficile de comprendre pourquoi des parents n’aimeraient pas leur enfant. Pour la plupart, c’était inconcevable. C’était un amour inconditionnel qui devrait les lier, rien d’autre. Toutefois, ce n’était le cas pour moi. J’étais une complication. J’étais l’ombre au tableau. Tout ça, c’était bien avant que je ne pointe le bout de mon nez. Ma présence dans le ventre de ma mère l’affecta dès les premiers mois de grossesse. C’était normal disaient les médecins, ce ne l’était pas pour ma maman. Sa grossesse avec Théa, ma sœur aînée, avait été une merveille, même pas de nausée, alors que la mienne était catastrophique. C’était neuf mois cauchemardesques et la naissance ne fut pas mieux. Ma mère fut si affaiblie, perdant plus de sang qu’à un accouchement normal, que son cœur s’arrêta l’espace de quelques secondes. J’en étais la cause. J’étais le problème. Du haut de mes quelques secondes de vie, je venais de déclarer une guerre silencieuse entre moi et mes parents.  

Je grandis dans ce petit château qu’avaient construit mes parents pour y bâtir leur petite vie de famille. Un château, certes, mais je n’y vivais pas un conte de fée. Je n’étais pas une princesse, mais plutôt le fou du roi. La vraie princesse c’était ma sœur, Théa. Elle était ce petit bout de perfection que je n’atteindrai jamais. Elle était ce joyau de la couronne qui brillait de mille feux. Je ne pouvais que l’envier que pour ça. Elle avait l’admiration de nos parents, leur soutien, leur affection, leur amour… Je n’avais rien de tout cela. J’avais les reproches, les disputes, leur rage… Et pourtant, je ne lui en voulais pas. Malgré tout, c’était mon inséparable. Dès notre plus jeune âge, on avait construit notre monde autour de nous. Nous avions notre propre langage, nos propres histoires. Elle était toujours là pour moi, pour me défendre devant cette famille qui ne m’acceptait pas, car j’avais cette personnalité qui ne s’accordait pas. Comme si je n’étais pas comme eux. Pourtant, je faisais des efforts. J’essayais d’être tout aussi rigolote, toute aussi joyeuse que Théa. Rien n’y faisait. Le naturel revenait; mon petit caractère revenait. Je n’étais pas aussi facile à vivre, je le savais, mais ce n’était pas une raison pour me rendre invisible à leurs yeux. Alors, je jouais dans la cuisine, je me liais d’amitié avec le personnel de la villa, je me collais à Théa, suivant ses pas. Je grandis avec cet écart, me construisant un détachement de plomb.

Il ne reste plus qu’un simple mégot entre tes doigts, tu le jettes sans remords par la fenêtre, que tu t’empresses de fermer. La musique te monte encore un peu à la tête. Tu te diriges vers ton tourne disque qui ne jouait pourtant plus rien. Tu remets un autre vinyle et tu te laisses aller sur la musique qui emplie faiblement la petite pièce. Tu devais dépenser tes dernières énergies avant d’aller dormir. Tu devais oublier encore un peu.

3.septembre.2008 ɞ Le lycée. L’enfer sur terre. Cet endroit où tous les petits jeunes se bâtissent une personnalité, un caractère… Je n’avais pas besoin de cela, j’en avais déjà un. Il s’était construit depuis longtemps. C’était une perte de temps. Je savais déjà que ce que j’allais y apprendre ne servirait à rien. Pourquoi? Parce que je ne travaillerai pas dans un domaine où j’utiliserai l’histoire, la littérature, les mathématiques. Je voulais être une star. Une star sur les planches des plus grandes scènes du monde. J’étais une artiste. Une vraie. Déjà ado, j’avais de cette attitude de diva dérangée, avec mes accoutrements tout droit sortis de ma tête. J’avais les accessoires qui attiraient l’attention, j’avais cette petite attitude rebelle qui se faisait remarquée. J’étais la fille sous les gradins. Celle qui fume, celle qui s’en fout, celle qui couche, celle qui n’est jamais en cours… Sans l’aide de ma sœur, je n’aurais jamais passé mes années. Elle était toujours près de moi, d’ailleurs. Nous étions les opposés, mais on se tenait toujours ensemble. Elle la cheer’, moi l’outcast. J’avais commencé mes cours de danse, de chant et de jeu dès mes douze années de vie. C’était une occasion pour mes parents de m’avoir moins souvent à la maison, alors ils payaient. Ils m’accordaient tout ce que je voulais, tant que je n’étais plus dans leur champ de vision.  Pour cela, ça ne me dérangeait pas. Sinon j’étouffais par cette atmosphère tendue que je créais dans la maison. Je ne souffrais plus de cette situation. Gamine, on ne comprend pas. On se pose des questions, on essaie de faire des efforts pour être adorable; on sourit, on se conforme. Plus vieille, la vérité frappe. Elle saccage, elle brûle tout. Mon esprit de contradiction se développait. Je voulais provoquer, choquer… Il n’était pas vrai que j’allais subir cette haine sans me laisser faire. Il voulait agir de la sorte? J’allais en profiter au maximum.

La seule chose qui comptait pour moi c’était ma sœur, mais elle s’éloignait. Tout ça pour ce mec que j’avais rencontré dès son arrivée : Luke. Je dois l’avouer, qu’au premier coup d’œil, je l’avais trouvé craquant. Puis, il avait de cette attitude charismatique qui me plaisait chez les mecs. Toutefois, je ne voyais rien d’autre chez lui qu’on copain de fumette. Je ne m’attachais pas. Je ne m’attachais jamais. Je ne faisais que profiter. Ça ne durait jamais bien longtemps mes histoires. Une fois la passion éteinte, je jetais à la poubelle. Encore aujourd’hui, j’ai besoin de cette passion pour vivre. La routine, le mielleux, ça me répugne. Puis, dès que j’avais vu ma sœur se rapprocher de lui, je m’étais éloignée, lui laissant le champ libre. Je voyais bien qu’elle avait quelque chose pour Luke. C’était évident. Par contre, elle s’éloignait de moi par la même occasion. Ça, je ne le supportais pas. Elle était mes points de repères. Celle qui rendait ma vie plus facile. Si je le perdais, je perdais tout. Et c’est ce qui arriva. Plus elle était avec lui, moins je me pointais à la demeure familiale. Je faisais de mon cercle d’amis ma nouvelle famille. Je n’étais même pas présente lorsqu’elle annonça aux parents qu’elle nous quittait. Lorsque j’appris la nouvelle, tout s’écroula autour de moi. Je le savais, je le sentais venir, mais j’espérais une erreur. J’espérais une fausse impression qui n’allait pas se produire. Je tentai de refouler cette peine et cette colère le jour de son départ. J’attendis qu’elle ne soit plus devant moi pour éclater. Je me retrouvais maintenant seule avec mes deux bourreaux psychologiques.

Le fait que je sois toute seule avec eux n’aida pas à l’ambiance dans la maison. On ne se parlait jamais. Nous ne faisions que vivre sous le même toit. S’ils me parlaient c’était pour me réprimander. Je ne restais jamais bien longtemps avec eux. Sinon, ils me donnaient toujours le plus d’argent pour que je disparaisse. Le lycée terminé, je savais que je ne retournerais jamais à l’école, à l’exception de mes cours artistiques. Je trainais, pour la plupart du temps avec ma petite troupe. On était inséparable. On vivait passionnément tous ensemble. Nous étions tous des âmes écorchées qui se soutenaient pour oublier nos propres blessures. C’est de là qu’est né ce projet qui changerait ma vie. Avec nos économies –Dieu sait que je pouvais soutirer de l’argent de mes parents pour leur donner la paix –nous achetions un vieux bar en ruine, que nous remîmes sur pied. Nous le transformâmes en un cabaret spectacle où nous montions des numéros pour le plus grand plaisir des yeux masculins. Pas que nous étions des stripteaseuses, mais tous nos numéros étaient théâtrales et sexy. Nous étions le Chicago des temps modernes. J’avais à peine dix-huit ans à l’époque et ce monde était toute ma vie. Chaque spectacle, je le faisais pensant à ma sœur. Je me disais que si elle me voyait, je voudrais qu’elle soit fière, même s’il fallait l’avouer, ce n’était pas si glorieux que cela comme métier. Je savais qu’elle m’aurait comprise, qu’elle m’aurait soutenu.

9.mars.2014 ɞ Son retour. Le retour tant attendu. Le retour de l’enfant prodige, de la perfection, du joyau de la couronne. Mon havre de paix qui revenait. J’aurais pu être fâchée qu’elle soit partie, mais non. Toute la rage que j’avais pour son départ n’était pas comparable à la joie que j’éprouvais à la revoir. C’était un soir tout à fait banal. C’était pendant un repas en famille ou aucun mot n’était échangé, où l’ambiance était toujours aussi tendue. C’était juste après une ultime tentative de nos parents pour que je quitte la maison, en échange d’argent. Oh! Ce n’était pas aussi clair que cela, mais c’était tout de même le but souhaité. Ils me parlaient d’un magnifique loft qu’ils pourraient me payer, plus près de mon travail qu’ils disaient. Ils voulaient me payer des cours dans une école prestigieuse d’art à New-York, pour percer à Broadway, qu’ils disaient. Faux. Mensonges. Ils ne me voulaient plus à la maison. Ils ne voulaient plus à avoir à jouer le rôle des parents aimant devant le reste de la famille. Je ne voulais pas leur donner cette satisfaction. Je ne voulais pas contribuer à ce bonheur, même si pour cela, je devais me tuer à petit feu. Toutefois, le retour de Théa changeait tout. Ils retrouvaient leur source de bonheur, de fierté. Je retrouvais ma confidente, mon pilier… Je ne parlerai jamais de leurs petites manigances à Théa. Ça, je le garderai pour moi, car elle les aime et que ce n’était pas à moi de briser cela, même si j’en rêvais chaque jour. Je rêvais de briser leurs liens pour n’être qu’avec elle et ne plus souffrir de ce manque d’amour inutilement. Je voulais plus avoir l’image qu’il me renvoyait de moi-même; l’enfant difficile, la dérangée, le petit démon… Elle était là maintenant. C’est tout ce qui comptait. Le spectacle pouvait reprendre. Ne disait-on pas : The show must go on…

Il était 6heure du matin. Tu laissas la musique jouer mais tu te couches dans ton lit. Tu avais les deux yeux grands ouverts et la seule chose qui t’effleurait l’esprit, c’était de t’allumer une nouvelle clope...





Dernière édition par Khalysta B. Svensson le Dim 4 Mai - 17:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE DU MOIS + LA CLASSE
avatar
célébrité : Nina Dobrev
messages : 450
je suis ici depuis : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Ven 2 Mai - 9:23

Toujours aussi belle         


one thousand lonely stars
i've died a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. yhe ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
STAFF + LECHES NOUS LES PIEDS
avatar
pseudo : apple_juice
célébrité : arden cho
crédits : primbird (ava)
messages : 158
je suis ici depuis : 06/04/2014

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Ven 2 Mai - 10:04

Re     
Je plussoie le choix d'avatar et de pseudo   
T'es belle   Bon courage pour ta fiche et si tu as besoin de quoi que ce soit, tu sais que le staff est là pour toi   


uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Ven 2 Mai - 10:26

Rebienvenue, super mega non choix d'avatar   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Ven 2 Mai - 10:34

Haaaaan le choix de malade
Tu me réserves un lien?
Re-bienvenue.


LES BLONDES C'EST LES MEILLEURES                 


Dernière édition par Lucy M. Rousseau le Ven 2 Mai - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Ven 2 Mai - 10:41

T'es trop caaanon cherie !  ta petitr blonde va faire tourner les têtes!  Je te fais l'aaaamour  
Je suis pressé de voir ce que tu nous reserve !  

REBIENVENUE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Ven 2 Mai - 14:49

Merci, vous êtes des amours!

Lucy: je te garde un lien au chaud!! Et oui LES BLONDES VONT DOMINER LE MONDE
Revenir en haut Aller en bas
STAFF + LECHES NOUS LES PIEDS
avatar
pseudo : apple_juice
célébrité : Holland Roden
crédits : freckles sloth (ava); gifs niall/holland (apple_juice)
messages : 658
je suis ici depuis : 10/04/2014

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Ven 2 Mai - 15:00

DANS VOS RÊVES OUAIS!
LE POUVOIR AUX ROUSSES    
Sur ce, je m'éclipse   


life is never easy for those who dream


©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Ven 2 Mai - 15:49

    Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Ven 2 Mai - 15:58

LE POUVOIR EST AUX BLONDES !      
Sur ce, je vous aime quand même les rousses.    
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Ven 2 Mai - 19:04

Bienvenue et bon courage pour ta fiche  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Ven 2 Mai - 21:08

bon sang, pixie quoi.    
méga-fantasmique bon choix, et (re)bienvenue.   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Sam 3 Mai - 0:18

Awww, merci beaucoup!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Dim 4 Mai - 18:57


tu es validé(e)
tu es libre de tes mouvements


« Même si je te parle plus, je te valide quand même. »

Et voilà petit padawan, par les grands pouvoirs qui me sont conférés, j'ai le privilège de te faire part de ta validation ! Bienvenue à toi et bravo ! Tu es désormais libre de tes mouvements, c'est pas trop génial ça ? Bref, on est tellement sympa sur bs qu'on va te donner tous les liens dont tu as besoin pour devenir le meilleur des meilleurs.

CE QUE TU PEUX FAIRE DÉJÀ ☇ Déjà c'est mendier des liens auprès des autres (et créer ta propre fiche par la même occasion). Tu peux aussi demander tout ce que tu désires, on est à ton service. Par contre si t'as besoin de créer ta famille ou que tu ne trouves pas ton âme soeur parmi les membres déjà inscrits bah tu peux toujours créer un ou des scénario(s). Enfin n'oublie pas de flooder gaiement et participer au jeux ici et de t'amuuuser.

CE QUE TU PEUX FAIRE EN PLUS ☇ Créer un compte twitter & instagram. ET créer un sujet pour les sms que ton personnage échangera avec les autres.
N'OUBLIE PAS LE PLUS IMPORTANT : S'AMUUUSER :
burried secrets ©️ tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   Dim 4 Mai - 19:17

Ah ben, merci quand même!

Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »

MessageSujet: Re: Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pick a personality for free When you feel like nobody ∞ Khalysta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» The Imperial Gift FREE L5R Cards!‏
» Pick a vendre
» Clem Free, frère en service

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BURIED SECRETS :: LAST KISS GOODBYE :: les archives :: fiches abandonnées-