AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
le forum est enfin ouvert, rejoignez nous ! on vous attend avec impatience.
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures.
mais aussi de laisser une trace sur bazzart pour qu'on soit toujours au top.

Partagez | 
 

 remember when i was yours (cm)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »

MessageSujet: remember when i was yours (cm)   Mer 9 Juil - 13:00


charlie sarah mitchell
i'm only human

NOM COMPLET ☇ Charlie est un prénom affectionné par sa mère, Sarah était le prénom de sa défunte mère, et Mitchell lui vient tout droit de son père. SURNOMS ☇ Cha' ou Maman AGE ☇ 29 ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE ☇ elle est née un 15 Mars, lors d'un jour ensoleillé à Santa Barbara, Californie. ORIGINES ☇ Italiennes NATIONALITÉ ☇ Américaine MÉTIER/ÉTUDES ☇ Titulaire en pédiatrieORIENTATION SEXUELLE ☇ elle aime les hommes STATUT ☇ la jeune femme est célibataire, totalement dévouée à son fils STATUT MONÉTAIRE ☇ confortable TROIS QUALITÉS ☇ calme | drôle | patiente TROIS DÉFAUTS ☇ têtue | jalouse | possessive  GROUPE ☇ Pretty Little Liars CÉLÉBRITÉ ☇ bethany joy lenz ♥️ CRÉDITS ☇ bjldaily@tumblr

elle à une cicatrice au coude, souvenir d'une course qui lui à valu une bonne chute et des heures d'attente à l'hôpital, c'est ce jour là qu'elle a décidé de devenir médecin ― il lui est déjà arrivé d'avoir une aventure dans les salles de repos, à qui cela n'est pas arrivé une seule fois ? Le seul problèmes c'est qu'il n'avait pas fermé la porte comme il faut ... ― Lorsqu'elle stresse elle mord ses lèvres, donc elles sont souvent gercés, parce qu'elle stress tout le temps ― Accroc à la caféine sous toutes ses formes, sans café elle ne tiendrait pas c'est évident ― Elle dort toujours du côté droit du lit, jamais du gauche ― Elle adore la malbouffe, c'est idiot pour un médecin n'est ce pas ? Mais c'est son péché mignon ― elle déteste la vanille, ça lui donne envie de vomir ― a toujours peur pour son fils ― avait peur du noir quand elle était petite ― est toujours autant passionnée par Jane Austen ― adore ce rendre au cinéma ― la campagne c'est pas trop son truc, elle est vraiment branché ville faut pas chercher ― elle adore Beyoncé, et bouge son boule à chaque fois qu'elle l'entend ― est très proche de son père, mais aussi depuis récemment de son grand frère ― vas voir la tombe de sa mère une fois par semaine pour lui parler et y déposer des fleurs ― ――


PRÉNOM/PSEUDO ☇ Jessica AGE ☇ 22 ans PAYS/RÉGION ☇ France - Languedoc Roussillon FRÉQUENCE DE CONNEXION ☇ Tout les jours, mais je ferais mes RPs le week end je pense (a) SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTE ? ☇ Inventé COMMENT AS-TU TROUVE LE FORUM ? ☇ en faisant des partenariats (a) COMMENTAIRES/SUGGESTIONS ☇ franchement vous avez trop la classe    ON EST BAISABLE ? ☇ TOTALEMENT BAISABLES    PETIT MOT POUR LA MIFA ☇ sisi j'veux de l'amour    CODE DU RÈGLEMENT ☇ validé par cameron le beau gosse   
Code:
[b]bethany joy lenz[/b] ☇ charlie mitchell


Dernière édition par Charlie Mitchell le Ven 11 Juil - 21:35, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Mer 9 Juil - 13:01


you need to take a breathe and enjoy the happy times



★★★
«It has been said that the great events of the world take place in the brain. It is in the brain, and the brain only, that the great sins of the world take place also.»
Allongée sur son lit la jeune Charlie est en train de dévoré son roman, Jane Austen à toujours eu cet effet là sur elle, elle a toujours besoin de lire le livre en entier et ceci dans la journée quand elle en commence un. Par la porte de sa chambre grande ouverte elle voit son père passer pour aller au travail, et le voit revenir sur ses pas « Ma chérie, tu sais qu'il fait grand soleil dehors ?» elle relève la tête vers son père qui la regarde avec cette petite barre entre les sourcils qui montre qu'il est contrarié. Il est aussi très fatigué c'est une évidence, il à des cernes qui supplantent ses yeux et ses derniers brillent à cause du manque de sommeil. « Jane et moi sommes occupées papa.» finit-elle par lui répondre en lui faisant un clin d'oeil. Cependant même si il sourit il ne bouge pas, peut être inquiet qu'elle ne ce mélange pas vraiment avec les enfants de son âge, elle dépose son livre face ouverte contre la couverture avant de sauter sur le sol et ce diriger vers l'homme. Elle lui fait un sourire avant de lui faire un câlin, ce dernier semble ce radoucir alors tandis qu'elle tente de le rassurer « Tout vas bien papa, c'est juste que je préfère lire!» elle sent qu'il est en train de sourire, peut être ce rappelle t-il quelque chose, l'important c'est qu'il sourit et qu'il ne fait plus son regard triste. « Ta mère aussi aimait beaucoup lire ...» lâche t-il en murmurant. Elle ressemble traits pour traits à sa mère selon les dires des personnes qui l'entoure, elles ont la même chevelure, la même petite étincelle dans les yeux, le même rire et les mêmes passions. Cette femme qu'elle prend pour modèle et qu'elle aime de tout son coeur, même si elle n'a pas de souvenirs d'elle auquel ce raccrocher. Son père dépose un baiser dans ses cheveux avant de finalement lâcher son étreinte et planter son regard dans celui de la jeune fille. « Même pas avec le petit voisin ? Le fils des Crowley, il à ton âge vous devriez passer du temps ensembles.» elle lève les yeux au ciel avant de lui tirer la langue. Il le sait, elle est têtue comme une mule, elle ne lâchera pas le morceau et qu'il ne gagne que très rarement lorsqu'ils viennent à ce disputer ou à parlementer. Il lui sourit finalement avant de repartir, elle lui souhaite de passer une bonne journée tandis qu'elle saute déjà sur son lit pour récupérer sa place et son livre. Comme souvent elle ce laissa emporter par sa lecture, ne voyant pas le temps passer, aussi c'est son estomac qui lui rappela qu'il fallait peut être qu'elle pense à manger à un moment donné. Elle enfila des chaussons, et descendit quatre à quatre les escaliers, passant comme toujours devant la chambre qui était celle de sa mère et de son père avant qu'elle ne vienne au monde, la chambre était dorénavant un endroit ou plus personne n'allait, ayant trop peur de briser la mémoire de Sarah. Elle s'arrêta un instant devant ressentant comme à son habitude des frissons dans le cou et continua finalement son chemin jusqu'à la cuisine, espérant y trouver son frère. Seulement la cuisine était plus que silencieuse comme bien souvent, elle attrapa alors de quoi manger dans le frigo avant de le mettre au micro onde, elle remerciait tout les jours Daniella de venir leur faire à manger, c'était elle qui c'était occupée d'elle lorsqu'elle était bébé, son père ayant bien du mal à surmonter la disparition soudaine de sa femme. Elle entendit alors la porte d'entrée claquer, un peu soucieuse elle passa la tête pas la porte « Oliver c'est toi ?»  elle ne reçut pas de réponse, et tandis que le micro onde était en train de sonner pour lui indiquer que son repas était prêt, elle avança sur la pointe des pieds jusqu'au salon, ou elle trouva un type complètement inconnu au bataillon affalé dans le canapé, les pieds plein de boue posés sur la table basse en acajou qu'avait créer son grand père. Il sembla l'entendre puisqu'il vira automatiquement son regard vers elle, a vrai dire elle aurait préféré filer en catimini hors de la maison et le plus vite possible, son frère avait des fréquentations que son père ne cautionnait pas, et elle non plus. Mais elle n'y pouvait rien, il lui vouait une haine viscérale bien que compréhensible selon elle. « C'est un jolie petit bout qu'on à là, Ollie ne nous avait rien dit!» le type la regardait comme si elle était une pâtisserie, prête a être avalée toute crue, et a vrai dire cela ne la rassurait pas vraiment. Elle entendit du bruit derrière elle et sentit son coeur battre la chamade avant de voir un vissage familier « Qu'est ce que tu fou la le parasite, dégage !» c'était du Oliver tout craché, mais elle partit assez rapidement après l'avoir entendu dire à son pote qu'elle n'était que la fille de son père, tant pis pour le déjeuner elle attrapa ses chaussures à la volé avant de sortir de la maison assez rapidement. Elle passa le reste de sa journée au cimetière, le seul endroit ou elle se trouvait quand elle n'était pas dans sa chambre à lire des livres. Il lui arrivait parfois de jouer avec le voisin, ils s'entendaient bien tout les deux ce qui était assez rare puisqu'elle ne s'entendait pas avec beaucoup de monde. Elle faisait partit de ce genre d'enfants qui n'aimait pas trop ce mélanger, beaucoup connaissait l'histoire de sa naissance, et la plupart du temps on la dévisageait et si personne ne le disait jamais à haute voix, elle savait pertinemment que tout le monde la prenait pour une sorte d'assassin, car après tout elle était celle qui avait tué sa mère en naissant. Lorsqu'elle rentra ce soir là, son père l'attendait, pour l'amener voir son médecin comme elle le faisait deux fois par semaines, on leur avait dit que pour surmonter cette culpabilité qui la rongeait elle ce devait de suivre une thérapie, ce qu'elle avait fait dès qu'elle avait eu l'âge de s'exprimer clairement sur ses sentiments. Et si elle n'avait pas beaucoup d'amis à qui ce confier, cela lui faisait du bien de pouvoir parler à quelqu'un. Quand elle revint un peu plus soulagée son frère la traita d'assassin, comme il le faisait la plupart du temps, si souvent d'ailleurs qu'elle en était venu à ne plus l'écouter. Une autre journée "ordinaire" venait de ce dérouler, et malheureusement il allait en rester beaucoup comme ça ... La culpabilité est un sentiment irrationnel, le sentiment d'être responsable de tout le mal du monde. Le remords, lui exprime une nostalgie, le regret de ce qui aurait pu être et n'a pas été.


★★★
«Never underestimate the pain of a person because the truth is everyone is struggling. It's just some people hide it better than others.»
Elle porte une jolie robe beige qui laisse ses épaules dégagés, assez courte elle à laissé ses jambes découvertes et ses pieds dotées de jolies sandales à talon doré. Le vent un peu frais du mois de Mai vient se poser délicatement sur sa peau quand un tissus soyeux et noble vient ce poser sur ses épaules, elle sourit au garçon qui se tient là en face d'elle avant de glisser sa main contre la sienne. A peine eu t-elle le temps de l'effleurer qu'il attrapa la main de la jeune fille et l'attira contre lui afin de lui chuchoter quelque chose à l'oreille « Suis moi» il n'a pas besoin de lui expliquer ce qu'il veux faire ou bien ou il veux aller, elle lui fait une confiance aveugle et le suivrait n'importe ou ou il lui demanderait d'aller. Il ne lâche pas sa main tandis qu'ils traversent les couloirs du lycée, dépassant la plupart des cassiers. Des bals du lycée elle n'en à pas fait beaucoup, enfin elle n'a pas toujours voulu assister à tous, et quand ils y sont tous allés ça n'avait rien de fabuleux mais cette année avait été différente. Cette année il lui avait demandé de l'accompagner, les autres années ils y étaient allés ensembles mais il ne le lui avait jamais vraiment demandé dans les formes. Elle n'était pas le genre de fille à porter attention à ce genre de détails, mais il lui avait correctement demandé cette année d'être sa cavalière pour le bal du lycée, il avait joué le jeu assortissant son costume à la robe de la jeune femme, et tout le long de la soirée il avait eu un regard sur elle qu'elle ne lui avait jamais connu et qui lui avait donné des frissons. Ils arrivent enfin dans la salle ou l'on stocke toutes les affaires de sport, il fait sombre mais la lumière des couloirs perçant à travers les fenêtres, assez pour qu'elle puisse voir le visage de son ami en face du sien. Il la fait entrer, et la plaque avec délicatesse contre le mur. Son coeur bat la chamade, elle ne sait pas vraiment ce qu'il à derrière la tête, mais elle sait qu'elle va le suivre parce qu'elle sait qu'ils sont tout les deux sur la même longueur d'onde. Il effleure sa joue, avant de laisser sa main attraper une mèche de cheveux de la jeune femme elle le regarde le souffle coupé, cherchant son regard et quand elle le trouve enfin il lui sourit. Elle lui rend ce sourire ce souvenant de la dernière fois ou ils avaient partagés un moment aussi intimes, quelques mois plus tôt. Il avait semblé évident qu'elle lui donne sa virginité qu'ils découvrent ensembles les plaisirs de la chaire, ils c'étaient dit que cela ne changerait rien dans leur amitié avec une certitude immense. Mais pourtant elle n'en était plus si certaine a présent, elle sentit la main chaude de Tyler caresser sa cuisse quand leurs lèvres se trouvèrent. Quoi de plus normal pour des adolescents de 17 ans, de ce retrouver collé serré lors du bal du lycée ... Elle porta sa main contre la nuque du jeune homme, l'attirant contre lui, le voulant plus près d'elle encore. Elle ne savait pas pourquoi mais ses dernières semaines il hantait ses pensées, ses rêves et elle ne voulait que d'une chose : qu'il la serre contre lui. Elle remonte ses jambes autour de son bassin tandis qu'il continue de l'embrasser avec passion. Il passe ses mains sur les reins de la jeune fille tandis qu'elle commence à détacher sa chemise quand une sonnerie les interromps. Il détache ses lèvres qui se trouvaient alors passionnées par le cou de Charlie et pose sa tête sur son épaule « Ton père ...» Elle ne comprend pas tout de suite ce qu'il veux dire, et puis elle ce souvient de l'avoir vu régler sa montre avec lui afin de définir l'heure à laquelle il viendrait la chercher. Ils avaient réussit à négocier le couvre feu d'une heure du matin, et la soirée était passé tellement vite qu'ils ne s'en étaient pas rendu compte.« Laisse-le !»  murmure t-elle, en calculant rapidement dans sa tête qu'il mettrait à peu près trente minutes pour les trouver. Elle sentit le souffle de son ami contre sa peau tandis qu'il riait, elle comprit qu'il ne ferait pas ça. Il ce détache d'elle tout en rattachant ses boutons, elle se recoiffe et arrange sa robe quand elle l'entend prononcer son prénom, elle relève la tête avant de croiser à nouveau ce sourire qui la rendait folle. Il s'approcha doucement d'elle avant de passer sa main dans la nuque de la jeune femme, et de déposer un tendre baiser sur ses lèvres. Le temps sembla s'arrêter un instant avant qu'il ne coupe le contact Allez on y vas. Il attrapa à nouveau la main de Charlie, et tout deux sortirent de leur cachette afin de rejoindre la foule ambiante et la sortie ou devait attendre ses parents. De sa main libre elle serra la veste de Tyler contre elle non seulement parce qu'il faisait vraiment froid, mais aussi parce qu'elle sentait son odeur. Elle ne c'était jamais imaginé vivre ça, et encore moins avec Tyler. Bien sûr il avait toujours été le seul a la regarder normalement sans ajouter de méchanceté, et puis ils c'étaient toujours bien entendu mais tomber amoureux l'un de l'autre elle ne s'y était pas du tout attendu en fait. L'amour elle pensait en connaître un rayon, après tout elle avait lu des tonnes de livres à ce sujet alors elle croyait en savoir plus que tout le monde, mais elle n'avait même pas été capable de le voir arriver. Ils ce connaissaient depuis presque toujours, et si pour certains ce fut presque normal qu'ils se mettent en couple, cela était tout nouveau pour l'un et l'autre. Elle était devenue comme la plupart de ses filles qui souriait niaisement en le regardant, mais elle n'y pouvait rien elle l'aimait. Elle avait longtemps aimé vivre un amour semblable à celui que ses parents avaient l'un pour l'autre, même après sa mort, son père n'avait jamais cessé d'aimer et honorer sa mère, et si elle le poussait à tourner la page après 18 années il était toujours aussi fidèle a celle qui avait été l'amour de sa vie. Elle c'était laissé imaginé qu'elle était celui de Tyler, s'imaginant parfois une vie ou ils auraient des enfants, une vie ou ils seraient heureux ensembles et adultes, c'était beau voir peut être trop beau pour ce réaliser un jour. Ce matin là elle le regarde dormir, il est si beau qu'elle pourrait rester des heures entière à le regarder, ils ont vécu et traversé tellement de choses ensembles au fil des années qu'elle ne ce sent pas capable de lui avouer la vérité. Elle devait lui dire hier soir, mais le repas qu'il lui avait préparé était si romantique et ils avaient eu une si belle soirée qu'elle ne s'en sentait pas capable. Il finit par bouger, clignant d'abord des yeux  « Hey ...» lui chuchote t-il tandis qu'elle est toujours en train de lui sourire. Laissant son poids porté par son coude, il ce penche sur elle avant de déposer un baiser sur ses lèvres « Si tu veux on pourrait remettre notre activité d'hier soir» déclare t-il un sourire en coin. Elle lui sourit à nouveau avant de glisser sa main sur sa joue, et l'embrasser. Elle pourrait rester ainsi toute une vie si il le fallait ... « Tyler, il faut que je te dise quelque chose.» il perd finalement son sourire et dépose à nouveau un baiser plus passionné cette fois sur les lèvres de Charlie avant de lui répondre « Je sais, mon père me l'a dit.» elle resta un instant interdite et étonnée, pourtant elle n'aurait pas du car au fond elle le savait. Son père était si fière d'elle qu'il avait du le dire à tout le monde, avant même qu'elle est le temps de l'avouer à celui qui partageait sa vie. Elle inspira profondément « J'aurais voulu te le dire avant.» ce n'était pas le genre de chose que l'on disait entre deux cours, ou bien à une énième soirée entre amis, non c'était le genre de choses que l'on devait dire dans un bon moment. Elle ne pouvait pas en vouloir à leurs pères respectifs, elle les comprenait et Monsieur Crowley avait surement du penser qu'elle lui avait déjà annoncé. « Je suis fier de toi Charlie» elle lui sourit avant de l'attirer contre elle calant son visage dans le cou du jeune homme, tandis qu'il enfouie sa tête dans les cheveux de la jeune femme. A la fin du mois elle va partir vivre à Londres pendant plus de trois ans, elle va faire les études qu'elle a toujours rêver de faire et elle sait que tout ne sera pas conciliable, aussi fort soit le lien et l'amour qu'ils partagent. Alors il faut profiter de tout les moments qu'il leur reste ... Pendant quelques minutes , quelques heures , nous sommes encore ensemble .




★★★
«Cause all of me loves all of you all your perfect imperfections give your all to me I'll give my all to you you're my end and my beginning even when I lose I'm winning cause I give you all of me»
Lorsqu'elle ouvrit les yeux elle retrouva l'environnement rassurant de sa chambre d'enfant. Bien sûr elle avait évoluée avec le temps, adolescente elle en avait eu marre de tout ce rose et avait fait en sorte de la reprendre en blanc. Aux murs se trouvait toujours ses photos accrochés en forme de frise, retraçant les meilleurs moments de sa jeunesse, les guirlandes de papier traversaient toujours la pièce et sa bibliothèque n'avait pas bougé d'un pouce. Son père avait tout gardé intact, il savait qu'elle allait revenir un jour, qu'elle ne resterait pas toute sa vie au Royaume Uni, il la connaissait mieux que personne. La vie à Londres avait eu quelque chose de si palpitant, de si agréable, qu'elle n'avait pas vu le temps passer. Bien entendu elle avait travaillé d'arrache pied, bien sûr elle avait fait en sorte de rendre son père fier d'elle, mais il fallait être honnête elle avait aussi beaucoup profité de ce que la vie pouvait lui donner. Elle en avait profité jusqu'au bout, d'ailleurs c'est là qu'elle avait rencontré des personnes qui jamais ne quitteraient sa vie elle en était certaine. Pourtant quand on lui avait demandé de choisir l'hôpital dans lequel continuer ses études elle avait choisit l'Irlande, sa ville natale dans laquelle elle n'avait plus remis les pieds depuis longtemps. Lorsque son père l'avait apprit il avait été si heureux qu'il avait remis sa chambre à disposition, lui avait immédiatement aidé a tout préparer pour qu'elle revienne à la maison. Son frère lui n'avait pas été sur la même longueur d'onde, bien que leur relation ai évoluée avec le temps, ce n'était pas encore ça il avait toujours à son égard cette froideur qu'elle ne pouvait comprendre. Elle ce prépara ce matin là comme tout les matins depuis quelques mois, elle attrapa sa blouse au passage trônant sur la table à repassé que Daniella lui avait gentiment lavée et prit le chemin de l'hôpital un sourire aux lèvres, consciente que chaque jours la rapprochait de son rêve. En ce moment ils s'occupaient des visites médicales, il y'a peu de temps il avaient fait la plupart des salariés de tout les locaux du centre ville elle avait eu l'occasion de revoir certains amis de l'époque, elle avait eu l'occasion de reprendre contact avec eux. En ce moment ils faisaient les visites des agents de polices, tout secteurs confondus et elle avait eu l'occasion de ce faire draguer plus d'une fois, ce qui il fallait l'avouer en plus d'être très plaisant l'avait fait beaucoup rire. Entre deux patients elle partit ce prendre un café, si elle aimait avoir retrouvé le confort de la maison familiale il fallait l'avouer son lit n'était plus vraiment adapté et elle passait des nuits affreuses. Elle avait bien besoin d'une bonne dose de café tout les jours pour tenir jusqu'au soir, en plus de cela elle devait toujours réviser pour les examens à venir ... Elle revint quelques secondes avant le prochain patient, enfila sa blouse tandis qu'elle entendait déjà sa tutrice parler avec lui « Avez-vous des antécédents, ou des allergies à certains médicaments à nous faire part ?» un blanc s'installa quelques secondes, elle en profita pour installer la partie de la pièce ou ils faisaient les consultations. « Je ne crois pas en avoir.» à l'entente de cette voix, elle avait arrêté de faire ce qu'elle était en train de faire. Elle avait sentit son sang ce glacer, elle c'était attendu à le croiser un jour, elle ne savait pas d'ailleurs si il avait apprit qu'elle était revenue, mais en tout cas elle avait fait en sorte de ne pas le voir. Elle avait voulu ce donner du temps, pas persuader de la réaction qu'il aurait à son égard lorsqu'il la verrait. « Bien, si vous voulez bien passer dans la pièce d'a côté, ma stagiaire va s'occuper de votre consultation.» elle retient sa respiration tandis qu'elle entends les chaises racler contre le sol, elle entend ses pas ce diriger vers elle et quand il dépasse l'embrasure de la porte elle adopte un sourire timide. Il semble d'abord surpris de la voir ici mais finit par lui sourire aussi. « Pouvez vous enlever votre t-shirt s'il vous plaît ?» avait-elle finit par déclaré après un court silence. Elle ne voulait pas que sa tutrice apprenne qu'ils ce connaissaient, aussi joua t-elle la carte du secret. Lui demander de ce déshabiller était quelque chose qu'elle avait fait plus d'une fois, mais le contexte était a présent totalement différent. Il avait été très bizarre de faire ça, cela semblait d'ailleurs irréel, toucher sa peau la première fois lui avait refilé de l'électricité, ce à quoi elle c'était timidement excuser avant de continuer. Elle l'avait regardé parler des derniers détails avec le Docteur Brugess, tout en laissant son esprit vagabonder vers les souvenirs qu'ils avaient partagé. Il était faux de nier l'évidence, le revoir l'avait plus chambouler qu'elle ne l'avait pensé. Et ce soir là quand elle quitta l'hôpital, elle le trouva devant les portes coulissante, quand il la vit il s'avança vers elle en souriant  « Comment allez vous mademoiselle Mitchell ?» avait-il demandé, elle était si heureuse de le revoir qu'elle c'était rapidement jetée dans ses bras.
 




Dernière édition par Ebony Mitchell le Mer 9 Juil - 14:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Mer 9 Juil - 13:01


petite citation petite citation



★★★
«People think being alone makes you lonely, but I don’t think that’s true. Being surrounded by the wrong people is the loneliest thing in the world.»
Elle était toujours assise fixant l'homme qui se trouvait en face d'elle, pas certaine de ce que l'on venait de lui dire. Elle était sonnée, bien entendu elle c'était attendu à ce que ce soit ça, mais tout de même il y'avait la théorie et la réalité. « Au vu de vos antécédents nous allons devoir vous surveiller de près(...) » elle l'écoutait d'une oreille, ce médecin elle le connaissait bien elle avait travaillé plus d'une fois avec lui, il la connaissait il savait son histoire. Elle avait quitté Tyler quelques semaines auparavant, ça avait été la décision la plus difficile qu'elle ai à prendre de toute sa vie. Elle l'aimait c'était une évidence, bien sûr elle l'avait toujours sur au fond d'elle, mais ce qu'ils avaient partagé avait assuré ses sentiments à son égard. Elle l'avait vu dès le départ en essayant pourtant de ce voiler la face, elle savait qu'elle était seule dans cette relation, elle ce donnait à 100% et elle voyait clairement un future pour eux quand lui n'avait d'yeux que pour Robin. Au début elle avait fait passé cela sous le compte de l'amitié, parce qu'elle était sa meilleure amie après tout, elle aussi l'aimait bien après tout comment aurait-il pu en être autrement ? Dans un sens elle ne pouvait s'en vouloir qu'a elle même, c'était elle qui était partie faire ses études à Londres, c'était elle qui avait mis fin à leur relation pour pouvoir faire ses études et ceci même si ils étaient tout les deux sur la même longueur d'onde. Si elle n'était pas partie, il n'aurait jamais rencontré Robin en premier lieu ... Elle en était finalement venu à comprendre que dans son coeur il n'avait pas assez de place pour deux femmes, que Robin passait toujours avant et ceci même si ils avaient ensembles vécus de merveilleux moments. Elle avait rejoint son ancien appartement assez rapidement, s'enfermant pendant quelques jours pleurant plus que de raison. Elle était celle qui avait causé ce mal, c'était sa faute à elle, mais ne le voyant pas venir la voir pour comprendre elle avait comprit qu'elle avait fait le bon choix. « Charlie tu m'écoute ? » Matt venait d'attirer à nouveau son attention, il lui parla des rendez vous qu'elle devait prendre rapidement, de ce qu'elle ne pouvait plus manger ou boire, des choses qu'elle savait déjà mais qui devenait réelles aujourd'hui. Quand elle était sortie de là, elle avait conduit automatiquement jusqu'à chez son père, elle fut accueillie par Daniel qui partageait maintenant la vie de son père, celle-ci l'invita a prendre le thé sous la véranda en attendant le patriarche. Quand il vit sa fille, il eu un grand sourire comme a chaque fois qu'il posait son regard sur elle, ils restèrent là a discuter un instant et puis au détour d'une conversation elle avait lâché cette bombe « Je suis enceinte. » cela n'avait rien avoir avec la discussion qu'ils étaient en train d'avoir, et si Daniella posa son regard sur elle afin de comprendre ce qu'elle venait d'entendre, son père lui sembla s'étouffer. Un long silence s'installa pendant lequel elle ce rendit compte qu'elle était vraiment enceinte, que c'était le monde réel « Tu ne parle pas sérieusement ?» c'était Oliver qui avait brisé le silence inconfortable pendant lequel tout le monde digérait la pilule. Elle n'avait pas vu qu'il était là, il venait apparemment d'arriver et avait entendu ce qu'elle venait d'annoncer. Il la dévisageait, et elle ne comprenait pas vraiment ce que ça pouvait lui faire à lui qu'elle soit enceinte ... Cependant elle pencha la tête sur le côté, pour affirmer une nouvelle fois ses propos. « Tu sais ce que tu risque en étant enceinte, tu le sais n'est ce pas ?» elle le savait, mieux que n'importe qui d'ailleurs. Cela lui avait vagabondé dans l'esprit pendant plusieurs années tandis qu'elle repensait à sa propre naissance, à sa vie et à un possible futur. Elle avait finit par prendre la décision de ne jamais avoir d'enfant, car elle ne ce sentait pas capable de prendre cette responsabilité, de mourir le jour ou il viendrait au monde. Elle entendit son père derrière elle, il pleurait, cela faisait tellement d'années qu'elle ne l'avait pas vu pleurer ... Elle ce leva alors pour le prendre dans ses bras « Oh papa ... »  ce dernier ce désserra de son étreinte après lui avoir déposé un baiser sur le front, elle l'avait regardé s'éloigner désemparée. Oliver lui avait lancé un regard avant de prendre la suite de son père. Elle ce sentait si seule et perdue à l'instant présent, elle inspira profondément pour retenir ses larmes qui allaient bientôt tombées, mais la main de Daniella vint ce poser sur la sienne afin de la réconforter « Laisse lui un peu de temps ... » souffla t-elle. Il accepta la chose quelques semaines plus tard, elle ne lui avoua pas que Tyler était le père car il serait aller le voir pour le mettre devant ses responsabilité, il aurait été prêt à le tirer par les cheveux. Hors elle ne voulait pas de ça, elle ne voulait pas forcer le jeune homme à l'aimer alors qu'il en aimait une autre. Ils continuèrent leur vie avec la peur au ventre, passant la plupart du temps entre l'hôpital et la maison, restant en alerte de chaque petits symptôme. Lors de sa naissance, sa mère avait fait une hémorragie interne du à une maladie qu'on ne lui connaissait pas, hors aujourd'hui il était sûr que Charlie pouvait subir le même sort. Bien entendu, les moyens n'étaient pas les même que 28 ans auparavant, et de ce fait les médecins étaient conscients de ce qu'il fallait faire au moment venu, pourtant elle prépara tout ce qu'il fallait afin que son fils sache qu'elle l'aimait, afin qu'il sache un jour la vérité sur son père. Elle avait d'ailleurs préparé les lettres nécessaires à son père, à Tyler et à son frère ... Son frère qui pendant cette période changea totalement d'attitude avec elle, il devint chaleureux, doux et attentionné alors qu'il avait toujours été l'inverse à son égard. C'est d'ailleurs lui qui arriva un matin, lui rapportant comme à son habitude une salade de fruit et un bon thé de chez Starbuck. Ensembles ils s'installèrent sur la terrasse comme tout les matins depuis des mois, ils discutèrent de tout et de rien et puis il lui annonça alors la triste vérité, ce qu'elle avait vu venir à des kilomètres « J'ai vu Tyler aujourd'hui, il tenait la main de Robin.» Il ne lui en avait pas fallut plus pour comprendre ce que cela signifiait, elle prit la nouvelle assez calmement puisqu'elle s'y était attendu. Oliver lui sembla plus remonté envers le jeune homme dont sa soeur était encore amoureuse, il n'était pas idiot et savait pertinemment que sa soeur avait mentit à leur père, ce doutant que Tyler devait être le père de l'enfant qu'elle portait, mais respectant sn choix. Elle c'était apprêter à le calmer, à lui dire que tout allait bien pour elle mais un petit incident vint interrompre son attention « Ollie je crois que je viens de perdre les eaux ! » La première fois que tes yeux se posèrent sur lui, tout devint comme une évidence, ton monde c'était lui.


★★★
«Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.»
« Et qu'est ce qu'on dit à maman ? » elle est en train de rassembler ses affaires dans son sac et de finir de préparer celles de Maxime. Elle entend les gazouillis de son fils dans les bras de Daniella, cette dernière le garde lorsqu'elle enchaine les heures de gardes à l'hôpital. Lorsqu'elle relève la tête vers eux, son petit amour lui fait de grands sourires, et comme a chaque fois qu'elle pose son regard sur l'enfant elle sourit. Le temps semble s'arrêter pendant cet échange, elle ne veux pas le laisser mais elle n'a pas le choix, elle sait qu'elle doit travailler. Pourtant il à été malade ses derniers jours, et même si elle sait que Daniella s'en est toujours occupé à merveille cela lui déchire le coeur de devoir l'abandonner. Elle attrape le sac de Max et le temps à sa belle mère « Tu à tout la dedans, les suppositoires sont dans la poche intérieur mais n'oublie surtout pas de les mettrais au réfrigérateur en arrivant et- » Daniella la regarde un sourcil en l'air « Ne t'inquiète pas. » elle soupire, elle stress toujours quand il en vient à lui. Elle lui donne le sac à langer, et dépose le sien pour prendre son fils une dernière fois dans ses bras avant de partir. Quand il est enfin contre elle, il s'installe automatiquement dans le creux de sa nuque et attrape une mèche de cheveux. Elle dépose sa tête contre la sienne et caresse son dos avant de l'embrasser avec tendresse. « Je vous accompagne jusqu'à la voiture. » déclare t-elle finalement. Une fois qu'il est bien attaché et installé, elle l'embrasse a nouveau sur le front tandis qu'il lui dit en souriant auvoir' mam il sait dire maman depuis plusieurs mois déjà, mais il préféré l'appeler comme ça et elle aime toujours l'entendre dire. Après avoir remercié une dernière fois Daniella, elle les regarde partir avant de prendre sa propre voiture et se rendre à l'hôpital. La journée est folle, un accident à eu lieu a l'entrée de la ville et les urgences ne désemplissent pas si bien qu'elle se trouve à faire des allers retours un peu partout. Le docteur Simmons l'appelle au moment ou elle finit le plâtre d'une petite fille « Mitchell j'ai besoin de vous, apportez moi 5mg de morphine. » déposant rapidement le reste de bande, elle court jusqu'à la réserve, entre rapidement le code et prend la petite fiole dont elle a besoin, rejoignant ensuite son supérieur elle attrape la seringue nécessaire et lui demande ou elle doit piquer. Quand il lui indique l'épaule elle va pour s'exécuter avant d'apercevoir le visage pale du patient Tyler elle reste un instant immobile tandis qu'on s'active autour d'elle. Elle prend finalement une grande inspiration afin de ne pas laisser place à la panique et effectue le travail qu'on lui à demander, elle ce laisse ensuite facilement pousser sur le côté fixant toujours l'homme qui se trouve la entre les mains de la plupart de ses collègues. Après l'avoir observé et avoir écouté les commentaires qui fusent dans la pièce, elle comprend qu'on lui a tiré dessus et tout à coup elle ce sent trembler, elle comprend qu'il pourrait peut être ne pas y survivre. Elle entend qu'on l'appelle à nouveau, qu'on lui demande quelque chose mais ses paroles sonnent comme des échos et alors qu'on l'appelle a nouveau elle ne trouve rien d'autre à dire que « Je le connais. » le docteur Simmons comprends alors qu'elle ne lui sera d'aucune utilité, car elle est en réalité en état de choc. Elle a passé plus d'une heure dans le couloir à faire les cents pas, elle aurait pu entrer dans la salle d'observation mais elle ne c'était pas sentie capable de les voir opérer l'homme qui faisait toujours battre son coeur aujourd'hui, le père de son enfant. Lorsqu'on l'avait finalement rejointe pour lui dire que l'opération c'était bien passé, qu'ils avaient réussit à extraire la balle elle avait sentie tout son corps ce soulager, elle avait demandé si elle pouvait le voir. Arrivée devant la porte de la chambre elle avait vu Robin au chevet du jeune homme, la tête posée contre celle de Tyler. Elle savait qu'il était plongé dans le coma pour qu'il rétablisse, mais elle savait aussi que sa place n'était pas ici. Il fut bien difficile pour elle de continuer à travailler, à garder son calme en sachant qu'il se trouvait dans les murs de l'hôpital toujours dans le coma. Un soir, elle ce laissa aller, elle décida d'aller le voir. En entrant dans la chambre, son coeur sembla ce briser de le voir ainsi entouré de tout ses tuyaux, il aurait du ce réveiller déjà et les médecins affirmaient tous que c'était ce qu'il ferait quand il s'en sentirait prêt. Elle avait avancé doucement jusqu'à la chaise près de son lit, avait prit place et avait timidement glissé sa main dans celle du jeune homme. Elle avait sentit ses larmes coulées toute seules, elle avait eu si peur qu'il ne s'en sorte pas, elle ne pouvait sortir de sa tête l'image de son corps en sang et de son visage si pâle. « Oh Tyler si tu savais ... » avait-elle chuchoté. Elle ce sentait coupable de lui mentir, de ne pas lui apprendre l'existence de Max, mais elle savait que si elle le faisait elle bouleverserait sa vie. Son fils lui ressemblait tant, et si il avait hérité de ses cheveux blond à elle, il avait les yeux verts de son père qui la déstabilisait à chaque fois que Maxime la regardait. Elle déposa alors un baiser sur la main du jeune homme, elle ce demanda pourquoi le destin lui avait fait ça. Après tout en deux ans, habitants dans la même ville, ils ne c'étaient jamais croisés et c'était mieux comme ça. Elle laissa son esprit vagabonder pendant encore longtemps quand elle sentit une petite pression sur sa main, surprise elle avait rapidement relevé la tête pour se rendre compte que Tyler venait d'ouvrir les yeux.


★★★
«It's hard to pretend to be friends with someone special when every time you look at that person, all you see is everything you want to have.»
Comme bien souvent elle à finit sa garde assez tard ce soir, lorsqu'elle rejoint les vestiaires, elle attrape d'abord son téléphone pour envoyer un message à son meilleur ami afin de savoir si Maxime c'est bien endormi, et lui annoncer qu'elle a fini « Hey Charlie, on se prends toujours ce café avec ton petit ange demain matin ? » elle sourit à Ginger une collègue de travail adorable avec qui elle a sympathisé et lui répond que le rendez vous est pris. Elle enlève sa blouse crasseuse, ce demande si elle devrait prendre une douche maintenant mais elle n'a qu'une envie c'est de pouvoir enfin rentrer chez elle. Alors elle enfile son pull et son jean, laisse ses pieds quitter ses chaussures en plastique et retrouver ses bottines. Elle détache finalement ses cheveux qui tombent en cascade dans son dos et enfile son manteau prête a affronter cette nuit d'hiver. A cause de travaux dans le parking souterrain elle a du garer sa voiture quelques rues plus loin, elle attrape son sac à main et salue les collègues qu'elle croise sur le chemin tandis qu'elle sort de l'hôpital. Elle connaît toute les rues comme sa poche, il y'a quelques années d'ailleurs elle avait pris l'habitude de toujours rentrer chez elle à pieds, après tout cela lui faisait du bien. Mais les choses avaient changé, maintenant elle était toujours pressée de rentrer chez elle pour retrouver son fils et la chaleur de la maison. Alors elle avance assez rapidement, le bruit de ses talons claquant sur le béton, elle tient contre son visage une écharpe en laine qui la protégé du vent ambiant quand elle entend des cris de l'autre côté de la rue, le côté sur lequel elle se trouve est très mal éclairé ce qui n'est pas le cas de celui d'en face « Je te promet je te file le fric demain, Rom ne fait pas ça » au début elle pense entendre une télévision un peu forte, mais il n'y a pas d'habitations assez proche pour qu'il en soit ainsi, a moins que quelqu'un dans l'un des parcs environnant ne soit en train d'écouté la radio. Et puis elle voit quatre silhouettes ce détacher, bouger, et instinctivement elle ce baisse pour ce cacher derrière la voiture qui se trouve devant elle  « Ne serait-il pas en train de me prendre pour un idiot ? » elle inspire profondément tentant de trouver son téléphone pour appeler à l'aide, elle le sent au fond d'elle, les choses vont mal tourner. « Romeo ma fille et ma femme elles- » elle entend un coup, et un objet lourd tomber sur le sol, la laissant supposer que l'homme suppliant vient de prendre un coup dans la tête et retomber sur le sol. Ses doigts tremblent quand elle trouve finalement son téléphone portable, tentant de le débloquer elle ce rend compte que ce dernier n'a plus de batterie, elle supplie pour qu'il reste allumé assez longtemps et tandis qu'elle commence à composé le numéro des secours son téléphone s'éteins. Elle ce sent perdue, effrayée, elle sait qu'elle ne peux pas intervenir elle en serait d'ailleurs incapable puisqu'elle est tétanisée. Mais d'un seul coup il est trop tard, elle sent son coeur rater un coche trois fois d'affiler a la même allure que se déroulent les tirs. Elle plaque sa main contre sa bouche pour ne pas crier, elle sent des larmes couler le long de ses joue tandis que ses cheveux l'empêche de voir quoi que ce soit. Elle attends pendant quelques minutes afin d'être certaine que plus personne n'est là, et quand elle ce sent enfin presque en sécurité elle ce lève et ce met à courir jusqu'au corps de la victime. Elle cherche à voir ou on lui a tiré dessus tentant de trouver comment le sauver, passant sa main sur tout le corps du jeune homme elle sent un liquide sur ses mains au niveau de son abdomen, avant d'en sentir à nouveau dans son épaule. On a tiré trois fois pourtant elle n'en a trouvé que deux « Oh mon dieu ... » le visage de l'homme à l'air effrayé, les yeux grand ouvert un trou ce trouve là aussi et le sang ne cesse de couler. Les mains à présent recouvertes de sang, elle ce laisse tomber en arrière prenant son visage entre ses mains. Quelques heures plus tard elle entre dans un poste de police, ayant du mal à marcher toujours sous le choc, lorsqu'on la voit arriver on la regarde un instant surpris avant de finalement ce précipité sur elle pour savoir si tout vas bien, elle à du sang sur les mains, sur le visage et les cheveux peut être la crois t-on blessée. Mais ce n'est pas le cas « Je viens d'être témoin d'un meurtre ... » annonce t-elle calmement. On la regarde en assimilant ses paroles, on s'apprête à lui poser des questions mais elle ce sent pas bien, elle arrive à pousser la jeune officière qui se trouve devant elle juste à temps avant de vomir là dans le hall du commissariat.



Dernière édition par Ebony Mitchell le Mer 9 Juil - 14:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
STAFF + LECHES NOUS LES PIEDS
avatar
pseudo : NJ
célébrité : k. scodelario
crédits : avatar : tag (+) gif : tumblr (+) signature : grey mind
messages : 306
je suis ici depuis : 06/04/2014

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Mer 9 Juil - 13:02

Quel choix d'avatar. Bienvenue parmi nous. Merci pour ton inscription et bon courage pour ta fiche. Si tu as des questions n'hésite pas !


Joan 'Joe' I. Dixon-Mills †
je peux seulement te dire qu'il m'a fallu la peur pour être rassuré. que j'ai connu la douleur avant d'être consolé. qu'il m'a fallu les pleurs pour ne plus rien cacher. que j'ai connu la rancœur bien avant d'être apaisé.♭ ♩ ♬ ∞ Grey MIND.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Mer 9 Juil - 13:12

Merci beaucoup à toi   
Je t'avoue que j'hésite beaucoup pour l'avatar, entre Sophia & Bethany Joy Lenz   
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE + ON VOUS AIME
avatar
célébrité : Sasha Pieterse
crédits : gomez.
messages : 218
je suis ici depuis : 18/04/2014

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Mer 9 Juil - 13:44

Bienvenue sur BS

Les deux sont géniales à mon goût, mais tout dépend de ce que tu veux faire comme personnage   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Mer 9 Juil - 13:58

Sasha   
En effet les deux sont superbes, mais j'ai fait mon choix vu que je veux une personne très douce, gentille et tout ça enfin je vois bien plus Bethany finalement dans ce rôle là   Serait-il possible de changer Ebony pour Charlie ? (a)
En tout cas merci  
Revenir en haut Aller en bas
STAFF + LECHES NOUS LES PIEDS
avatar
pseudo : NJ
célébrité : k. scodelario
crédits : avatar : tag (+) gif : tumblr (+) signature : grey mind
messages : 306
je suis ici depuis : 06/04/2014

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Mer 9 Juil - 14:39

Bien sur, je m'en charge.


Joan 'Joe' I. Dixon-Mills †
je peux seulement te dire qu'il m'a fallu la peur pour être rassuré. que j'ai connu la douleur avant d'être consolé. qu'il m'a fallu les pleurs pour ne plus rien cacher. que j'ai connu la rancœur bien avant d'être apaisé.♭ ♩ ♬ ∞ Grey MIND.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE + ON VOUS AIME
avatar
pseudo : spirit ☆ Cassandra
célébrité : TroianCUTEBellisario
crédits : tumblr (gifs) & november (avatar)
messages : 132
je suis ici depuis : 01/06/2014

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Mer 9 Juil - 16:23

Bethany  Pour la jouer, je ne peux qu'approuver ton choix   
Bienvenue parmi nous    


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DU MOIS + LA CLASSE
avatar
célébrité : Nina Dobrev
messages : 450
je suis ici depuis : 17/04/2014

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Mer 9 Juil - 23:31

Mais quel choix ♡♡♡♡♡♡
Bienvenue


one thousand lonely stars
i've died a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. yhe ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
STAFF + LECHES NOUS LES PIEDS
avatar
pseudo : apple_juice
célébrité : Holland Roden
crédits : freckles sloth (ava); gifs niall/holland (apple_juice)
messages : 658
je suis ici depuis : 10/04/2014

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Jeu 10 Juil - 8:40

OMFG! Excellent choix d'avatar et de pseudo     
J'ai plusieurs personnages, réserves moi un lien surtout   
Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
Si tu as besoin de quoi que ce soit, le staff est là pour toi    


life is never easy for those who dream


©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE + ON VOUS AIME
avatar
pseudo : qwerty.
célébrité : Jessica Alba.
crédits : cassiopeia.
messages : 30
je suis ici depuis : 08/07/2014

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Ven 11 Juil - 12:49

Bienvenue  
Bonne chance pour ta fichette !


This is a nightmare
Be wary of people of whom we say that they are open-handed. As it is not its place, wonder what they can well have instead of the heart..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Ven 11 Juil - 21:15

Ohlalalalalala merci tout le monde ça fait trop plaisir    
Et Flore, je ne manquerais pas a venir te harceler si il le faut  
Revenir en haut Aller en bas
STAFF + LECHES NOUS LES PIEDS
avatar
pseudo : apple_juice
célébrité : daniel(perfect)sharman
crédits : .lollipops (ava), gif sophia/daniel (apple_juice)
messages : 231
je suis ici depuis : 24/04/2014

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Sam 12 Juil - 10:28


tu es validé(e)
tu es libre de tes mouvements


« Déjà, laisse-moi te féliciter pour la longueur de ta fiche!   Je me trompe en disant que tu adores cette étape? Car c'est aussi mon cas, j'ai tendance à m'étaler lors de mes présas, so bienvenue au club     Sinon, j'ai adoré! Très belle histoire (très triste, j'avais les yeux larmoyants une bonne partie de ma lecture, but     ), personnage très attachant et très intéressant! Je vais déjà te proposer des liens avec mes deux mâles, si tu n'y vois pas d'inconvénients    Tu feras juste attention à la manière dont tu introduis tes verbes, car c'est "se + vb" et non pas "ce + vb" comme tu l'as souvent écrit   Sinon, c'est parfait! Tu est validée   Amuse-toi bien parmi nous    »

Et voilà petit padawan, par les grands pouvoirs qui me sont conférés, j'ai le privilège de te faire part de ta validation ! Bienvenue à toi et bravo ! Tu es désormais libre de tes mouvements, c'est pas trop génial ça ? Bref, on est tellement sympa sur bs qu'on va te donner tous les liens dont tu as besoin pour devenir le meilleur des meilleurs.

CE QUE TU PEUX FAIRE DÉJÀ ☇ Déjà c'est mendier des liens auprès des autres (et créer ta propre fiche par la même occasion). Tu peux aussi demander tout ce que tu désires, on est à ton service. Par contre si t'as besoin de créer ta famille ou que tu ne trouves pas ton âme soeur parmi les membres déjà inscrits bah tu peux toujours créer un ou des scénario(s). Enfin n'oublie pas de flooder gaiement et participer au jeux ici et de t'amuuuser.

CE QUE TU PEUX FAIRE EN PLUS ☇ Créer un compte twitter & instagram. ET créer un sujet pour les sms que ton personnage échangera avec les autres.
N'OUBLIE PAS LE PLUS IMPORTANT : S'AMUUUSER :
buried secrets ©️ tous droits réservés.


life is a joke, so laugh it off...


©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Sam 12 Juil - 13:24

Merci   
Oui il est vrai que parfois j'aime m'étaler niveau fiche, mais j'avoue que parfois je m'applique pas beaucoup   
Et désolée pour les fautes je le dit franchement, je ne me suis pas relue   
Et pas de problèmes pour tes mâles   
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE DU MOIS + LA CLASSE
avatar
pseudo : Little bee
célébrité : Shay Mitchell
crédits : Alaska <3 // ATYGIFSFORME
messages : 368
je suis ici depuis : 17/04/2014

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Sam 12 Juil - 13:30

OTH   Et Bethany  

Bienvenue par ici!   



Oh ... Fuck it !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Sam 12 Juil - 13:31

Merciiii    
Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR + SOUMETTEZ VOUS A NOUS
avatar
pseudo : runner.
célébrité : tylerposey.
crédits : shiya & tumblr.
messages : 397
je suis ici depuis : 20/04/2014

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Lun 14 Juil - 11:36

    Bienvenue  


I WANNA ROCK

.
(she)wolf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
« Invité »

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   Mar 15 Juil - 10:44

Merci à toi  
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »

MessageSujet: Re: remember when i was yours (cm)   

Revenir en haut Aller en bas
 

remember when i was yours (cm)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21
» .:' A love to remember... ':. ~ {PV R'hapsody}
» FINLEY JUDAS LEVY-EYNSFORD ⊱ ❝ you jump I jump, remember ? ❞
» 03. Boy, one day you'll remember me !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BURIED SECRETS :: LAST KISS GOODBYE :: les archives :: fiches abandonnées-